Rubriques




Se connecter à

Salon Ever : Albert II à la découverte des innovations

Le prince a visité hier l'exposition consacrée aux véhicules écologiques et aux énergies renouvelables, avec un intérêt marqué pour certaines grandes nouveautés

Ludovic Mercier Publié le 14/04/2017 à 05:07, mis à jour le 14/04/2017 à 05:07
Quentin Dubrulle n'oppose pas son éolienne aux panneaux solaires : « Les deux sont vraiment complémentaires. »
Quentin Dubrulle n'oppose pas son éolienne aux panneaux solaires : « Les deux sont vraiment complémentaires. » Michael Alesi

Le souverain, que l'on sait particulièrement intéressé par les technologies propres et par l'automobile, n'a pas manqué de se rendre à l'événement qui consacre les deux.

Au cours de sa visite, il a bien sûr pris place au volant de plusieurs véhicules : SUV Kia, de la Toyota Prius hybride ou encore du coupé BMW i8. Le constructeur bavarois n'a pas manqué de remettre au chef d'État monégasque un ouvrage retraçant 100 d'innovation automobiles de la marque à l'hélice. Mais au-delà des simples essais, c'était aussi l'occasion pour le souverain de découvrir de surprenantes inventions.

Boule de gomme sans mystère

 

Féru d'innovation, le prince Albert II a semblé bluffé par les technologies déployées dans les pneumatiques connectés Goodyear. Le deuxième plus gros fabricant de pneus au monde a réinventé la roue : fini le cylindre, place à la sphère. Plus question de se limiter à marche avant/marche arrière : il rend la voiture omnidirectionnelle. Bye-bye les créneaux ! La boule de gomme ne recèle aucun mystère : elle est totalement connectée, bardée de capteurs, et arbore un revêtement bionique. Inspiré de la peau humaine, son enveloppe peut s'étirer et de se rétracter sous l'influence d'impulsion électrique. Comprenez : il se répare tout seul. « C'est formidable ! » s'est exclamé le prince.

Éolienne urbaine connectée

Mais ce qui semble avoir véritablement retenu son attention, c'est l'éolienne urbaine Unéole. Construite en fibres de lin recyclées, assemblées à la résine bio-sourcée, sur un châssis en aluminium recyclé. Issue des Hauts de France, la société Unéole s'évertue à fonctionner avec les matériaux locaux (d'où le lin, dont la région est le premier producteur mondial, associée à la Normandie). L'entrevue du souverain et de Quentin Dubrulle, gérant de l'entreprise, a duré un long moment. Il faut dire que son produit a tout pour plaire : non seulement il produit de l'énergie, mais en plus il est bardé de capteurs et permet de mesurer, par exemple, la qualité de l'air à chaque lieu d'implantation. « Cela répond à un vrai besoin des villes d'aujourd'hui, et ces informations sont difficiles à obtenir avec précision. Avec notre éolienne, c'est possible », explique le jeune créateur. Le prince Albert II lui a chaleureusement adressé tous ses « vœux de réussite ». Les souhaits princiers lui ont porté chance, puisque Quentin Dubrulle a ensuite reçu le 1er prix Metha Europe, catégorie « développement urbain ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.