Rubriques




Se connecter à

Récital triomphal du prodige anglais Martin James Bartlett

L'association Ars Antonina a organisé dernièrement au théâtre des Variétés, en partenariat avec la Direction des affaires culturelles, un concert du jeune pianiste anglais Martin James Bartlett.

Publié le 18/02/2017 à 05:06, mis à jour le 18/02/2017 à 05:06
Le prodige anglais a emballé le public du théâtre des Variété.	(DR)
Le prodige anglais a emballé le public du théâtre des Variété. (DR)

L'association Ars Antonina a organisé dernièrement au théâtre des Variétés, en partenariat avec la Direction des affaires culturelles, un concert du jeune pianiste anglais Martin James Bartlett. Prodige du piano, qui a créé l'événement en 2014 en devenant, à 17 ans, Prix du meilleur jeune musicien de l'année en Grande Bretagne, Martin James Bartlett l'est assurément.

Mais ce qui frappe d'entrée de jeu, c'est autant ses moyens pianistiques extraordinaires que son étonnante maturité. La difficile Partita n°2 de Bach a été interprétée avec aisance et expression. L'Impromptu en sol bémol de Schubert a révélé un jeu rêveur à souhait, plein d'une poésie charmeuse. Les Scènes d'enfants de Schumann ont démontré toute la variété de la palette de timbres du pianiste et sa profonde musicalité. Quant à la terrible Sonate de Samuel Barber, créée par Wladimir Horowitz, Martin James Bartlett a déjoué avec une aisance stupéfiante tous les pièges pianistiques sans pour autant négliger l'expressivité du discours musical.

 

Devant le triomphe que la salle nombreuse lui a réservé, le jeune pianiste a offert trois bis : Danza del gaucho matrero, Danza de la moza donosa et Danza del viejo boyero d'Alberto Ginastera, enlevés tour à tour avec panache et sensibilité.

Martin James Bartlett n'est pas seulement un prodige du piano mais un artiste accompli qui compte d'ores et déjà parmi les grands de sa génération et que les mélomanes souhaiteraient entendre en tant que soliste avec orchestre en Principauté…

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.