“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quel succès pour les journées du patrimoine dans le Mentonnais

Mis à jour le 19/09/2016 à 05:09 Publié le 19/09/2016 à 05:09
L’Oppidum du Mont des Mules, le bel aboutissement de l’excursion à pied.

L’Oppidum du Mont des Mules, le bel aboutissement de l’excursion à pied. Photo MM

Quel succès pour les journées du patrimoine dans le Mentonnais

Les visites guidées à la découverte des sites historiques de Beausoleil, ont affiché complet avec une centaine de participants sur les deux Journées européennes du patrimoine.

 

Beausoleil : sur les traces d'un riche passé historique

 

L'Oppidum du Mont des Mules, le bel aboutissement de l'excursion à pied.

Les visites guidées à la découverte des sites historiques de Beausoleil, ont affiché complet avec une centaine de participants sur les deux Journées européennes du patrimoine. L'Office de tourisme de Beausoleil, organisateur des visites, a même enregistré des demandes supplémentaires (une trentaine d'appels). Que ces personnes se rassurent, l'OT organise une à deux visites par mois du « Riviera Palace », sur réservation. Au Foyer du Poilu, Jean-François Lesage s'est fait un plaisir d'accueillir les visiteurs, et leur raconter avec passion, les anecdotes de chaque objet lié à l'histoire des deux guerres mondiales. Martine Le Gal, du service des Archives de la ville, a également captivé l'attention des visiteurs, par sa présentation exhaustive du sanctuaire Saint-Joseph, chargé de symboles, et ses magnifiques vitraux.

L'excursion à pied au Mont des Mules, affichée complet également, était encadrée par Nelly et Déborah. La promenade, agréable avec le beau temps, et la découverte de l'Oppidum en valaient vraiment la peine.

Pour l'équipe de l'OT (Déborah, Nelly et Alain), très satisfaite, les visiteurs (la plupart venue de Nice), ont été particulièrement enthousiastes, intéressés et attentifs, surpris de découvrir autant de richesses, de détails sur le passé historique de Beausoleil.

Cap-d’Ail: parcours artistique et musical

Outre les beautés de son exposition permanente et les charmes de la villa, le musée des Camélia a offert des démonstrations de piano mécanique et de bigophone.
Outre les beautés de son exposition permanente et les charmes de la villa, le musée des Camélia a offert des démonstrations de piano mécanique et de bigophone. Photo MM

Tout au long du week-end, les visites se sont enchaînées, orchestrées par l'office du tourisme de la ville et sécurisées par la police municipale, qui assurait les contrôles d'identité à l'entrée et la surveillance des sites pendant les visites.

Samedi, plus de 200 personnes ont pu découvrir quelques-uns des trésors de la ville : la résidence l'Eden, ancien palace dominant la Mala, et ses jardins, mais également son hall d'entrée, majestueux et préservé qui a accueilli en son temps la jet-set internationale. On raconte même que Winston Churchill, lorsqu'il ne séjournait pas à la villa Capponcina, y avait une suite au dernier étage, dotée d'une baignoire à pieds de lion aux dimensions hors norme.

L'après-midi, direction le Château des Terrasses. C'est l'artiste Cécile Raynal qui a fait les honneurs de la demeure en offrant une visite guidée de son exposition « des Bêtes en ce Château ». Le Centre Méditerranéen a également ouvert ses portes, montrant à quelques dizaines de privilégiés l'amphithéâtre décoré par Jean Cocteau entre la fin des années 50 et le début des années 60. Moment rare : alors que Gilles Cappadoro, co-directeur du Centre, expliquait la philosophie ayant

présidé à la conception du lieu, l'un des visiteurs a révélé avoir participé, aux côtés de Cocteau et de Jean Moreau, en 1957 et 1958 à la construction de ce théâtre exceptionnel. En soirée, retour aux Terrasses avec un concert du groupe Voxabulaire : un autre aspect du patrimoine cap-d'aillois était ainsi mis en valeur, celui de la musique.

Il en était également question, hier, à la Villa les Camelias, qui a accueilli toute la journée un public nombreux, curieux de voir les œuvres du peintre basque Ramiro Arue et le musée de l'histoire locale dédié à la musique, avec démonstrations du piano mécanique. Sur le bord de mer, la villa le Roc Fleuri accueillait des visiteurs dans le cadre de l'exposition NoMade...

La Turbie : voyage dans le temps...

En haut du trophée, vue panoramique époustouflante : des visiteurs récompensés d’avoir gravi les marches !
En haut du trophée, vue panoramique époustouflante : des visiteurs récompensés d’avoir gravi les marches ! Photo M.M

Ce week-end, l'office du tourisme proposait 4 visites découvertes du vieux bourg : l'occasion de (re) découvrir les merveilles du bourg ancien, qui remonte au XIIIes., ainsi que l'église St-Michel, et l'histoire de La Turbie, aux liens si étroits avec la Principauté. Au cours des deux jours, une trentaine de personnes, venues parfois de loin - Russes, Normands, Turbiasques et Monégasques - ont suivi le voyage dans le temps orchestré par Anthony, responsable du Point Information Tourisme. L'autre proposition de découverte concernait le site du Trophée. Une plongée au tout début de l'ère chrétienne, lors de la construction du monument.

Après un samedi commencé sous les nuages et qui s'est terminé, au haut du trophée, sous un soleil radieux avec une lumière magnifique, les visites avaient repris dimanche à un bon rythme, mais le - court - épisode pluvieux semble avoir coupé l'élan des visiteurs. Au total, le Trophée enregistre quelque 600 entrées néanmoins. « C'est beaucoup moins bien que l'an dernier, note Christine, responsable des visites : « L'an dernier, l'association Les Amis du Trophée avaient organisé leur formidable journée romaine. » Les amateurs de légionnaires romains n'auront pas à attendre la prochaine journée prévue en 2017 : le site du Trophée donne rendez-vous en octobre… À suivre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.