“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Prison ferme pour le voleur d'une Porsche Panamera

Mis à jour le 16/06/2018 à 17:19 Publié le 16/06/2018 à 17:00
Le voleur écope de 10 mois de prison ferme.

Le voleur écope de 10 mois de prison ferme. Photo C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Prison ferme pour le voleur d'une Porsche Panamera

Nous évoquions cette affaire, sans relation avec un car-jacking, dans notre édition du samedi 9 juin dernier.

Nous évoquions cette affaire, sans relation avec un car-jacking, dans notre édition du samedi 9 juin dernier. Dans la nuit du 24 au 25 juin 2015, un véhicule Porsche Panamera était dérobé sur le parking d'exposition du concessionnaire automobile BAC Monaco, au bas de la rue Grimaldi. Le malfaiteur avait fracassé et vidé le tiroir où se trouvait la clé de la berline.

Pas intérêt à revenir

Après en avoir délibéré, le tribunal correctionnel a condamné, mardi, un Français de 21 ans, à une peine de dix mois de prison ferme. Comme le prévenu, actuellement dans la nature, était absent à l'audience, les juges manquaient d'éléments pour prouver son implication dans le vol de la voiture de sports. Ils ont requalifié l'infraction en recel de vol. Quoi qu'il en soit, il n'a pas intérêt à retourner en Principauté…

Finalement, au bout de trois années d'enquête, les policiers ont pu mettre une identité sur le conducteur de l'auto volée. Le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, après un rapide rappel des faits, avait commenté le comportement de l'individu et la manière dont il avait pu être identifié.

Abandonnée sur la voie Mathis

Sans moyen de paiement et rapidement à court de carburant, l'individu abandonnait la Porsche sur la voie rapide Pierre-Mathis, à Nice. Repérée par les policiers azuréens, la luxueuse allemande était restituée au concessionnaire monégasque. Des relevés ADN conduisaient les enquêteurs sur la piste d'un SDF, hébergé dans un foyer de Strasbourg de 2016 à 2017, et au casier judiciaire chargé avec neuf condamnations.

Le premier substitut Cyrielle Colle, au regard de ses antécédents, avait requis une peine d'un an de prison ferme et 2.000 € de dommages pour la barrière. Confortée par des éléments à charge contre ce personnage, complètement désocialisé, âgé de 18 ans au moment des faits, il était précisé que la vidéo montrait un seul auteur. Ses empreintes papillaires étaient relevées sur le volant et à l'intérieur de la Porsche. En cas de doute, il fallait distinguer les marques laissées sur la portière passager qui correspondait à une personne prise en stop et sans aucune relation avec le vol.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.