“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pour la directrice du Grimaldi Forum, le rayonnement de Monaco passe par l’exportation de sa culture

Mis à jour le 22/05/2019 à 10:22 Publié le 22/05/2019 à 12:30
Vue générale de Monaco

Vue générale de Monaco Photo C.D.

Pour la directrice du Grimaldi Forum, le rayonnement de Monaco passe par l’exportation de sa culture

Toutes les expositions organisées au Grimaldi Forum ont désormais vocation à être présentées hors de la Principauté. Depuis un accord signé cet hiver avec le groupe macanéen Galaxy Entertainment Group.

Le Grimaldi Forum a signé en février un protocole d’accord culturel avec le groupe macanéen Galaxy Entertainment Group. Un accord dont la première grande étape est l’exposition "Grace Kelly, from Hollywood to Monaco", issue de la combinaison entre les expositions "Les années Grace Kelly" et "Prince et Princesses de Monaco, une dynastie européenne", inaugurée la semaine dernière par la Princesse Charlène. Rencontre avec Sylvie Bianchéri, directeur général du Grimaldi Forum.

De plus en plus, le Grimaldi Forum exporte ses expositions. Est-ce qu’on peut dire que vous devenez fabricants de produits culturels?
On peut le dire comme ça, en effet. Nous produisons des expositions qui se vendent à l’étranger. Nous vendons un savoir-faire, et cela permet de valoriser l’image de Monaco à l’extérieur, et surtout de faire connaître Monaco au plus grand nombre. En Asie, cela permettra par exemple, de ne plus confondre Monaco et le Maroc, car cela se prononce presque pareil. L’idée c’est de faire connaître Monaco à des populations parfois très lointaines, et qui seront susceptibles de venir découvrir la principauté.

Est-ce qu’à présent les expositions sont conçues pour être exportées?
À la base, toutes nos expositions n’étaient pas forcément amenées à voyager. Mais aujourd’hui, de plus en plus, on les conçoit avec l’idée qu’elles se dérouleront un jour ailleurs. Chaque exposition est différente, et chaque pays a sa sensibilité, son histoire. Nous sommes toujours obligés de retravailler les expositions pour les adapter au pays qui les accueille. Pour Francis Bacon, par exemple, quand l’exposition est partie du Guggenheim de Bilbao, elle a été complétée par des œuvres auxquelles ils avaient plus facilement accès que nous.

Ce partenariat avec le groupe Galaxy, que représente-t-il?
C’est une étape importante, qui a été possible grâce à une présentation que l’on doit à la SBM. Galaxy est un très gros opérateur de jeux et d’hôtels de luxe, et qui veut aller vers la culture. De plus en plus, on se rend compte que la culture draine une clientèle d’un certain niveau. Galaxy l’a bien compris. Ils ont déjà fait venir les Ballets de Monte Carlo. Aujourd’hui, toutes les grandes destinations touristiques ont compris qu’on ne peut pas faire sans la culture.

Avez-vous d’autres partenariats en cours, ou en vue?
Nous aimerions bien en avoir d’autres. Que ce soit par le biais d’une convention, ou même de façon ponctuelle. Mais vous savez, il y a beaucoup de concurrence dans le monde de la culture. Aujourd’hui, toutes les grandes institutions, tous les grands musées conçoivent leurs expositions pour les exporter. Ce n’est pas facile. Pour l’été 2020, nous mettons au point une exposition, dont le sujet sera "Monaco et l’automobile" sous l’angle culturel, et nous avons déjà des pistes pour l’exporter.

Sylvie Bianchéri, directeur général du Grimaldi Forum, veut valoriser à l’étranger l’image de la Principauté par sa culture.
Sylvie Bianchéri, directeur général du Grimaldi Forum, veut valoriser à l’étranger l’image de la Principauté par sa culture. Photo Archive Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct