“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. La Suisse a ouvert le bal du festival pyromélodique à Monaco

Mis à jour le 06/07/2015 à 09:56 Publié le 06/07/2015 à 09:43
La Suisse a donne le coup d'envoi du 49e concours international du feu d'artifice à Monaco. Qui succédera à l'Angleterre cette année ?

La Suisse a donne le coup d'envoi du 49e concours international du feu d'artifice à Monaco. Qui succédera à l'Angleterre cette année ? (Photos Cyril Dodergny)

PHOTOS. La Suisse a ouvert le bal du festival pyromélodique à Monaco

C’est la Suisse qui a donné samedi soir le coup d’envoi de la première des quatre soirées du Concours international de feux d’artifice organisé par la mairie de Monaco.

C’est la Suisse qui a donné samedi soir le coup d’envoi de la première des quatre soirées du Concours international de feux d’artifice organisé par la mairie de Monaco.

C’est donc la société SUGYP SA, dirigée par Jean-Pascal et Nicolas Guinand, deux frères passionnés de spectacle pyrotechnique, qui ont ouvert le feu avec brio de cette 49e édition du festival pyromélodique.


(Photo Cyril Dodergny)

Prochain rendez-vous le 18 juillet avec la Belgique. Et le public peut d’ores et déjà voter sur www.monaco-feuxdartifice.mc

Reconnue notamment pour la qualité de ses créations artistiques et la maîtrise technique de ses réalisations, la société a déjà été dans de grands festivals pyrotechniques en Europe et à travers le monde.

 


(Photo Cyril Dodergny)

 


(Photo Cyril Dodergny)

 


(Photo Cyril Dodergny)
 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct