“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Ils sont partis à la découverte du patrimoine monégasque

Mis à jour le 25/09/2017 à 11:00 Publié le 25/09/2017 à 05:27
Un seul escalier étroit mène sous la cour d'honneur du Palais princier, à l'ancienne citerne qui abritait 1 700 m3 d'eau jusqu'à l'installation de l'eau courante en 1867 sur le Rocher.

Un seul escalier étroit mène sous la cour d'honneur du Palais princier, à l'ancienne citerne qui abritait 1 700 m3 d'eau jusqu'à l'installation de l'eau courante en 1867 sur le Rocher. Jean-François Ottonello

PHOTOS. Ils sont partis à la découverte du patrimoine monégasque

Un public de curieux a découvert hier une sélection de lieux d'ordinaire interdits au public… à l'image de l'ancienne citerne du Palais princier qui alimentait tout le Rocher jusqu'en 1867

À voir la longue file d'attente formée dès 10 heures du matin sur la place du Palais pour accéder à la visite des Grands appartements de la maison souveraine et qui n'a pas faibli toute la journée, on peut dire que - le beau temps aidant - la Journée du patrimoine en Principauté ce dimanche était au beau fixe.

Hier soir, les équipes ont totalisé 6 000 visiteurs pour cette 22e édition. Un bon score, dans la lignée des éditions précédentes.

Une édition placée sous le signe de l'insolite, pour découvrir des lieux discrets du pays.

Sur le Rocher, une fois n'est pas coutume, les sites de pouvoir ont tous ouvert leurs portes. Au Conseil national, dès 10 heures, au cœur de l'hémicycle, Claude Boisson explique l'organisation de la Haute assemblée à un public nourri.

"Il est possible de venir assister aux séances publiques ou de les suivre à la télévision, quelquefois c'est insupportable car on s'attarde sur des sujets", commente l'élu en souriant.

Moins didactiques, plus confortables, de l'autre coté de la place de la Visitation, les salons cossus de la résidence du ministre d'État ont séduit le public pour leur côté cosy. Sur la terrasse, deux touristes profitent de la vue embrassant toute la baie monégasque pour une séance selfie.

Avant de renouveler l'expérience dans la salle à manger, où une table avait été dressée comme pour un dîner officiel. En mairie, l'Académie de musique était en charge de l'ambiance d'accueil, égrenant des airs à la mandoline pour guider les visiteurs du bureau du maire à la salle des mariages.

La citerne oubliée

Les plus chanceux - il fallait réserver sa place à l'avance - ont eu droit à quelques pépites. À l'image de l'ouverture exceptionnelle de la citerne du Palais princier.

Le site n'a été accessible que trois fois ces dernières années.

Sans le puits situé dans la cour d'honneur, difficile de déceler l'existence en dessous d'une citerne. Il faut emprunter un petit escalier en colimaçon, logé dans la structure de l'escalier principal de la place, pour atteindre cette cathédrale oubliée, où se sont formées stalactites et stalagmites de calcaire.

L'édifice entièrement voûté a été conçu il y a 500 ans par l'architecte Domenico Gallo di San Felice. Un bassin recouvert de 1.700 m3 pour recueillir les eaux de pluie captées sur les toits du Palais princier et emmagasinées dans cette citerne. Conçue pour abreuver le millier d'habitants qui vivait à l'époque sur le Rocher.

"Les gens étaient plutôt fiers de leur eau de citerne, mais il y a 150 ans, la sécheresse intense a poussé les autorités de l'époque à faire venir l'eau courante jusqu'à Monaco-ville", détaille Philippe Mondielli, directeur scientifique de la Fondation Prince Albert II et responsable de la visite.

En effet, en 1867, l'eau courante circule enfin sur le Rocher. Et la citerne désaffectée, est entrée au patrimoine.

Dans la cour d’honneur, l’ancien puits conservé indique l’emplacement de la citerne.
Dans la cour d’honneur, l’ancien puits conservé indique l’emplacement de la citerne. Photo JFO
Photo JFO
La salle du Trône, point d’orgue de la visite du Palais princier.
La salle du Trône, point d’orgue de la visite du Palais princier. Photo JFO
Dans les Grands appartements du Palais, le public est plongé dans les souvenirs de la famille Grimaldi.
Dans les Grands appartements du Palais, le public est plongé dans les souvenirs de la famille Grimaldi. Photo JFO
Au Conseil national, ce sont les élus qui se sont chargés de la visite, expliquant l’organisation de la Haute assemblée.
Au Conseil national, ce sont les élus qui se sont chargés de la visite, expliquant l’organisation de la Haute assemblée. Photo JFO
La cathédrale intéresse toujours, notamment les visiteurs venus se recueillir sur les tombes des princes. Et découvrir le caveau des évêques.
La cathédrale intéresse toujours, notamment les visiteurs venus se recueillir sur les tombes des princes. Et découvrir le caveau des évêques. Photo JFO
Ambiance musicale en mairie, où les élèves de l’Academie de Musique ont rythmé les arrivées au son de la mandoline.
Ambiance musicale en mairie, où les élèves de l’Academie de Musique ont rythmé les arrivées au son de la mandoline. Photo JFO

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct