“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Photo : Moscou célèbre la méthode Monte-Carlo

Mis à jour le 29/06/2019 à 10:03 Publié le 29/06/2019 à 10:03
Le souverain s’est déplacé à Moscou pour inaugurer l’exposition.

Photo : Moscou célèbre la méthode Monte-Carlo

Le travail photographique sous-marin d’Olivier Jude et Sylvie Laurent, et leur technique des clichés « mi-air, mi-eau » sont à l’honneur dans une exposition en Russie inaugurée par le prince

La presse russe a baptisé le procédé : « la méthode Monte-Carlo ». Décrivant la façon de prendre une photo marine, mi-air, mi-eau, laissant apparaître un paysage extérieur et un paysage sous marin, sectionnés par la ligne marine.

Ce procédé, c’est celui qu’a mis au point le plongeur et photographe sous-marin Olivier Jude et sa complice Sylvie Laurent qui, depuis plusieurs années, captent les beautés des fonds marins. Du monde entier en général, et de la Méditerranée en particulier.

Un travail qui séduit Ekaterina Semenikhina, consul de Russie à Monaco. Cette dernière a mis à disposition les salles de sa fondation à Moscou - celle-ci a accueilli il y a dix ans l’exposition consacrée à la princesse Grace - pour présenter le travail d’Olivier Jude et Sylvie Laurent au public moscovite. Avec une particularité, celle de tourner autour du thème « La femme et la plongée ».

La cinquantaine de clichés sur les murs, dans cinq salles, dans une ambiance qui s’inspire du monde du silence. Des photos artistiques qui mettent en valeur la beauté des espaces sous-marins, avec à chaque fois l’apparition de Sylvie Laurent, qui donne l’échelle de ce monde englouti.

Un lien entre les deux pays

« Nous avons fait quatre déplacements à Moscou pour trouver les bons imprimeurs et présenter notre travail dans les meilleures conditions », souligne Olivier Jude. Lors d’un de ces déplacements, en pleine Coupe du monde de football en juillet dernier, il achète un drapeau russe sur la place Rouge.

C’est ce drapeau qui servira à un cliché particulièrement apprécié à Moscou. On y voit la plongeuse brandissant l’étendard russe, sous l’eau, au pied du Musée océanographique. Une façon de faire le lien entre les deux pays.

Le 15 mai dernier, pour le vernissage de l’exposition, le prince Albert II a fait le déplacement en Russie pour lancer le projet et signer la préface du catalogue. « C’est à ce jour, sûrement, la plus belle exposition de notre travail » confirme Olivier Jude. Elle est visible jusqu’au 28 juillet, à Moscou.

Des « portraits » de coraux.
Les clichés sous-marins réalisés par le tandem impressionnent tant ils mettent en valeur ce monde inconnu.
Les clichés sous-marins réalisés par le tandem impressionnent tant ils mettent en valeur ce monde inconnu. Olivier Jude/Sylvie Laurent
Sylvie Laurent et Olivier Jude travaillent en tandem pour réaliser ces images.
Dans un tourbillon de poissons en Malaisie.
Le concept mi-air, mi-eau, mis à contribution pour cette réalisation au pied du Musée océanographique avec le drapeau de Russie.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.