Rubriques




Se connecter à

Philharmonique : un dimanche à la russe

En la Salle Garnier, était programmée hier toute une série d'œuvres de compositeurs russes entendues pour la première fois en Principauté

André PEYREGNE Publié le 02/10/2017 à 05:09, mis à jour le 02/10/2017 à 05:09
Tête à tête entre le chef Alexander Sladkovsky et le violoniste soliste Dmitri Makhtin, hier matin.
Tête à tête entre le chef Alexander Sladkovsky et le violoniste soliste Dmitri Makhtin, hier matin. A.P.

Après le majestueux concert de la semaine dernière, au Grimaldi Forum, sous la direction de Kazuki Yamada, où l'on fut transporté par la virtuosité du pianiste Berezowski et par la beauté de l'interprétation de Daphnis et Chloé - interprétation auréolée par la présence des voix du chœur de l'Orchestre de Paris venu tout exprès en Principauté - le Philharmonique de Monte-Carlo a retrouvé hier le cadre intime et riche de la Salle Garnier.

Il nous fit entendre en deux concerts, hier matin et hier après midi, une série d'œuvres de compositeurs russes des XIXe et XXe siècles qui n'avaient jamais été interprétées en Principauté.

Quoi, il a fallu attendre le début du XXIe siècle pour entendre à Monaco cette belle Forêt de Glazounov, composée il y a cent cinquante ans, dont la musique est pleine d'atmosphère, traversée de frissons romantiques ? Eh bien oui, c'est comme on vous le dit !

Même chose avec Vent de Sibérie de Tchaïkovsky, le Lac enchanté de Liadov ou le Rocher de Rachmaninov.

 

Au milieu de toutes ces œuvres à l'inspiration paysagère, on a également entendu deux concertos de Chostakovitch.

Celui du concert d'hier matin fut interprété avec éclat par le brillantissime violoniste Dmitri Makhtin.

Le Philharmonique fut excellemment dirigé par Alexander Sladkowsky, créateur d'atmosphères puissantes, lyriques et tourmentées.

Une particularité : le Tchaïkovsky auteur du Vent de Sibérie entendu hier matin n'était pas le Tchaïkovsky que l'on connaît, auteur du Lac des Cygnes, mais un Boris Tchaïkovsky ayant vécu au XXe siècle. Il a une belle plume et une inspiration généreuse, ce Tchaïkovsky-ci ! Son Vent de Sibérie nous a soufflés…

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.