“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Philharmonique : 1000 personnes ont acclamé Anne-Sophie Mutter

Mis à jour le 09/10/2017 à 05:32 Publié le 09/10/2017 à 05:32

Philharmonique : 1000 personnes ont acclamé Anne-Sophie Mutter

La violoniste-star, vedette du concert d'hier, n'était pas venue depuis vingt ans en Principauté

On l'a vue arriver sur scène, hier, dans l'auditorium Rainier III, silhouette hollywoodienne, blondeur rayonnante, sourire étincelant, robe-bustier verte descendant jusqu'à terre. Anne-Sophie Mutter, la plus célèbre des femmes violonistes de notre époque était là, dans toute sa splendeur, son violon Stradivarius à la main. Dans la salle, mille personnes ouvraient des yeux de fans. Vous pensez, elle n'était pas venue en Principauté depuis vingt ans !

Joshua Bell vendredi prochain

Le Philharmonique en tenue de grand soir formait autour d'elle un magnifique écrin.

Que joua-t-elle ? Une pièce moderne de Dutilleux, pleine de clairs-obscurs, banalement intitulée « Sur un même accord », dont le titre exprime peu poétiquement les scintillements nocturnes. Elle interpréta ensuite le premier concerto de Mozart, avec la même autorité qu'un concerto de Tchaïkvosky et la même virtuosité qu'un Caprice de Paganini. La salle l'acclama. Deux bis de Bach, le premier joué au pas de charge, le second terminé dans un impressionnant silence (La salle entière retenait son souffle), et la star s'envola ! Peut-être qu'à nouveau, dans vingt ans…

En attendant, on entendit en deuxième partie du concert d'hier la « Neuvième symphonie » de Schubert qui recèle tant de grandeur et de tendresse. Lawrence Foster dirigeait le concert. Il fit passer le message de Schubert mais, surtout, accompagna idéalement Anne-Sophie Mutter.

Elle qui a eu à ses côtés les plus grands chefs du monde a rarement eu un accompagnement aussi précis qu'hier. Autant dans Dutilleux que dans Mozart.

La star s'est envolée. Mais dès vendredi prochain, un autre violoniste sera là Joshua: Bell. Décidément, les prestigieux violonistes se succèdent sur la scène monégasque…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct