“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Petits chanteurs de Vienne : un concert pour la paix

Mis à jour le 28/10/2016 à 05:04 Publié le 28/10/2016 à 05:04
Deux rangées de garçons, dressés derrière l'orchestre, en chemisiers blancs et cols marins, ont entonné des « Gloria », « Credo » et « Agnus Dei ».

Deux rangées de garçons, dressés derrière l'orchestre, en chemisiers blancs et cols marins, ont entonné des « Gloria », « Credo » et « Agnus Dei ». A.P.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Petits chanteurs de Vienne : un concert pour la paix

Ce chœur de garçons, qui est le plus célèbre du monde, s'est produit mercredi soir à l'opéra

Qu'y a-t-il de plus émouvant qu'un enfant qui chante ? Plusieurs enfants qui chantent ! Avec les Petits chanteurs de Vienne, on est servi. C'est le chœur de garçons le plus célèbre du monde. Remarquez, avec nos Petits chanteurs de Monaco, on est également heureux.

Les petits Viennois se sont produits mercredi soir sous les ors de la Salle Garnier avec le Philharmonique de Monte-Carlo dirigé par le très bon chef Christian Arming. Le concert avait été organisé avec l'aide des Amis du Philharmonique.

Comme on était au soir de la Fête nationale autrichienne, les Petits Chanteurs ont interprété l'hymne de leur pays, après quoi l'orchestre a répondu avec l'hymne monégasque. Le public s'est ensuite rassis pour entendre la Messe à Thérèse de Haydn - œuvre qui fut écrite par le grand compositeur du XVIIIe pour la femme de l'empereur Joseph II, précisément nommée Thérèse.

Les Petits chanteurs de Monaco présents

Deux rangées de garçons en chemisiers blancs et cols marins se dressant au fond de la scène, derrière l'orchestre, ont fait monter leurs voix d'anges vers le ciel. De leur chant ailé, léger et pâle, ils ont fait entendre les « Credo », « Gloria » et « Agnus Dei ». Ces enfants étaient des messagers de paix.

Cela étant, ce fut une erreur de confier à deux d'entre eux les parties de soprano et de mezzo du quatuor soliste, car leurs voix étaient trop ténues par rapport à celles des deux hommes qui, dans ce quatuor soliste, assuraient les parties de ténor et de baryton.

Dans la salle, parmi le public, les Petits chanteurs de Monaco étaient venus les entendre. Belle et affectueuse marque de confraternité ! Eux aussi chantent autour du monde et sont des ambassadeurs de la paix. Ah si tous les enfants chanteurs du monde pouvaient se donner la main…

André PEYREGNE


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.