“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Patti Smith honore ses héros à Monaco

Mis à jour le 18/09/2012 à 08:38 Publié le 18/09/2012 à 07:50
L'acoustique de l'opéra Garnier s'est chargé de magnifier la voix inchangée et étonnamment juvénile de la chanteuse.

L'acoustique de l'opéra Garnier s'est chargé de magnifier la voix inchangée et étonnamment juvénile de la chanteuse. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Patti Smith honore ses héros à Monaco

Après quelques dates en 2011, Patti Smith était de retour en France ce week-end pour se produire à la fête de l'Humanité, où environ 60.000 personnes l'ont applaudie samedi soir.  

Après quelques dates en 2011, Patti Smith était de retour en France ce week-end pour se produire à la fête de l'Humanité, où environ 60.000 personnes l'ont applaudie samedi soir.

La chanteuse new-yorkaise a profité de sa venue dans notre pays pour répondre à l'invitation des princesses Caroline et Charlotte, qui avaient chaudement insisté, lorsqu'elle les avaient rencontrées, pour qu'elle vienne un jour se produire à Monaco.

C'est donc dans le cadre rococo de l'opéra Garnier, devant une assistante réduite (500 personnes, dont plusieurs membres de la famille princière, ainsi que Bono et The Edge, les deux inséparables leaders de U2, venus en voisins et en fans), que Patti Smith a donné hier soir un des derniers concerts de sa tournée européenne.

Un show intimiste et essentiellement acoustique, au cours duquel la chanteuse américaine a rendu successivement hommage à tous ses héros, poètes, écrivains et musiciens, dédiant, tour à tour, une chanson à la princesse Caroline (Dancing Barefoot), Gogol (April Fool), William Blake, Amy Winehouse (This is the Girl) , Maria Schneider (Maria) et Jimi Hendrix (Little Wing), dont c'est aujourd'hui l'anniversaire de la mort. «En rentrant chez vous, écoutezElectric Ladylandet ayez une pensée pour lui. C'était l'une des personnalités les plus spirituelles de notre temps », a conseillé Patti avant d'enchaîner sur un autre titre.

Après la furia électrique de la fête de l'Huma, le groupe, rejoint pour cette date exceptionnelle par Jessie, la fille de Patti, au piano, et son fils Jackson à la guitare, a livré une prestation d'une musicalité exceptionnelle. L'acoustique de l'opéra Garnier se chargeant de magnifier la voix inchangée et étonnamment juvénile de la chanteuse, sur les titres les plus forts de son répertoire (Pissin' in a River, Because the Night...), pour terminer sur un Gloria d'anthologie, avec Bono aux chœurs du haut des loges, debout et trépignant avec le reste de la salle.

Au rappel, la chanteuse a dédié la chanson-titre de son album, Banga, à la princesse Charlotte et est descendue dans la fosse saluer la foule sur People Have the Power, une chanson qu'elle chante tous les soirs avec une conviction jamais prise en défaut.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.