Rubriques




Se connecter à

Opéras, ballets, concerts à Monaco... En avril, venez vous divertir

En pratique, les mesures sanitaires en vigueur en France permettent de circuler sans motif dans un rayon de dix kilomètres autour de chez soi. Au-delà, venir voir un spectacle n’étant pas un motif impérieux, difficile de justifier de se rendre en Principauté depuis Nice, Antibes ou Cannes pour assister à un concert, un ballet ou un opéra.

Thomas Michel et Cédric Verany Publié le 03/04/2021 à 15:23, mis à jour le 03/04/2021 à 15:23
Les Ballets reprendront "Coppél-I.A." du 16 au 18 avril. Photo Sébastien Botella

La zone des dix kilomètres depuis Monaco couvrant un rayon allant de Menton à Beaulieu, pour les institutions culturelles ayant des rendez-vous planifiés tout au long du mois d’avril, il faudra se priver du public fidèle plus large des Alpes-Maritimes. Si ces derniers veulent éviter le risque d’être contrôlés.

Pour autant, dans les salles de spectacles de la Principauté, pour l’heure, la volonté est de maintenir quand même les représentations pour le public monégasque… et alentours. L’Opéra de Monte-Carlo jouera bien Boris Godounov en matinée les 22, 27, 29 avril et 2 mai.

Une manière pour l’équipe de conclure une saison de spectacles finalement maintenue, et ce n’était pas gagné d’avance.

Dix soirées pour les Ballets

Même chose pour le Printemps des Arts ou les concerts de l’OPMC qui se sont adaptés aux contraintes de couvre-feu.

 

Les Ballets de Monte-Carlo maintiennent aussi leurs rendez-vous sur les planches du Grimaldi Forum ce mois-ci. La compagnie de Jean-Christophe Maillot doit donner dix représentations du 16 avril au 4 mai de trois de leurs pièces phares: Coppél-I. A ; LAC et Le Songe.

Pour les amateurs notamment niçois, qui représentent une large frange du public, les Ballets de Monte-Carlo devaient aussi se produire au Théâtre National de Nice au printemps. Les dates sont pour l’heure reportées à l’été, au 1er et 2 juillet…

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.