“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

NMNM : la performance de Christodoulos Panayiotou

Mis à jour le 18/10/2016 à 05:23 Publié le 18/10/2016 à 05:23
Le décor qui sert à la performance déjà jouée à Londres ou New York.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

NMNM : la performance de Christodoulos Panayiotou

Dans le cadre du projet « Danse, Danse, Danse » et à l'occasion de l'ouverture de l'exposition « Designing Dreams, a Celebration of Leon Bakst », le Nouveau Musée National de Monaco présente « Dying on Stage », de l'artiste chypriote Christodoulos Panayiotou, en collaboration avec le Monaco Dance Forum.

Dans le cadre du projet « Danse, Danse, Danse » et à l'occasion de l'ouverture de l'exposition « Designing Dreams, a Celebration of Leon Bakst », le Nouveau Musée National de Monaco présente « Dying on Stage », de l'artiste chypriote Christodoulos Panayiotou, en collaboration avec le Monaco Dance Forum.

Inspirée par la représentation de La Bayadère donnée en 1991 par Rudolf Noureev alors que sa santé déclinait rapidement, la lecture-performance « Dying on Stage » de Christodoulos Panayiotou est une méditation sur l'impossibilité de représenter la mort au théâtre. En explorant plusieurs morts, réelles, métaphoriques et symboliques, l'artiste examine la relation infernale entre le spectateur, l'acteur et les personnages prisonniers de l'action.

« Dying on Stage » a déjà été présentée, entre autres, à la Stromboli Volcano Extravaganza en 2015, à la Galerie Serpentine à Londres, à New York pendant Performa 15 et, plus récemment, à la Fondation Onassis d'Athènes et au Centre national de la danse, à l'invitation de Jérôme Bel.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.