“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco: Sting, le retour à la bas(s)e

Mis à jour le 27/02/2012 à 09:11 Publié le 27/02/2012 à 07:17
Sting s'est produit, hier soir, au Sporting, à l'occasion d'une tournée où il met en valeur son instrument de prédilection, la basse.

Sting s'est produit, hier soir, au Sporting, à l'occasion d'une tournée où il met en valeur son instrument de prédilection, la basse. A.B.-J.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco: Sting, le retour à la bas(s)e

La veille, il enflammait le Dôme de Marseille. C'est donc sur cette lancée que Sting a remué, hier, le Sporting de Monaco. 22 h 45, la salle bout d'impatience lorsque l'ex-leader du groupe Police entre en scène.

La veille, il enflammait le Dôme de Marseille. C'est donc sur cette lancée que Sting a remué, hier, le Sporting de Monaco. 22 h 45, la salle bout d'impatience lorsque l'ex-leader du groupe Police entre en scène.

Crâne rasé, tee-shirt bleu-gris, jeans : le ton est donné, le concert se déroulera « à la cool ». Riffs de guitare bien sentis, le voilà parti pour un show qui n'a pas mis longtemps à conquérir le public.

Premiers morceaux, premiers instants de nostalgie dans les rangs. Everything she Does is Magic met le public en jambe. Deuxième titre, l'inénarrable English Man in New York suffit à faire vibrer une salle tout endimanchée. L'enchaînement des plus grands tubes de Sting revisités a la sauce rock modernisée a produit l'effet escompté, replonger les spectateurs au cœur du mythe Sting.

Si, l'été dernier, l'« English Man » s'était invité en Principauté avec un orchestre symphonique, cette fois, il a joué la carte du retour aux sources. Sa tournée « Back to Bass » a été spécialement conçue pour mettre en valeur son instrument de prédilection, la basse. Une madeleine de Proust dont se sont largement délectés les spectateurs.

À 60 ans, le Britannique a prouvé, si besoin était, qu'il n'a rien à envier aux petits jeunes. Le rock dans la tradition inusable qui ravit toutes les générations.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.