Karine Le Marchand met en lumière l’agriculture dans "Familles de paysans" lundi 27 novembre sur M6

Diffusé le 27 novembre sur M6, "Familles de paysans 100 ans d’histoire" revient sur un siècle de bouleversements de l’agriculture française.

J.-M. V. Publié le 21/11/2023 à 12:30, mis à jour le 21/11/2023 à 11:38
La projection a été applaudie par les spectateurs présents, au premier rang desquels Thierry et Pauline Boyer, le père âgé de 56 ans et sa fille de 27 ans, représentants d’une famille de maraîchers en activité depuis 1902 à Rognonas (Bouches-du-Rhône). Photo Cécile Rogue/M6

"Il n’y a que nous qui savons ce que c’est de vivre ce métier-là."

Un documentaire à taille humaine, riche en émotions, porteur d’interrogation et d’espoir pour l’avenir: consacré au monde agricole, "Famille de paysans 100 ans d’histoire" sera diffusé lundi 27 novembre sur M6.

Le film produit par Potiche Prod, la société de production de Karine Le Marchand, animatrice phare de "L’amour est dans le pré" également sur M6, revient sur un siècle d’histoire et de bouleversements de l’agriculture française.

Émouvant, le document est illustré d’images d’archives et enrichi par le témoignage de six familles d’agriculteurs, à la rencontre desquelles Karine Le Marchand, qui trace son sillon dans nos campagnes, est allée. Et auxquelles elle donne la parole.

Deux ans de travail

"La réalisation de ce documentaire a nécessité deux années de travail", a souligné ce lundi matin la productrice lors d’une projection des premières images du film, à Marseille, au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont elle est ambassadrice pour l’agriculture et l’écoresponsabilité.

"En deux jours, l’appel que nous avions lancé a suscité plus de 400 demandes!"

Émotion partagée

La projection a été applaudie par les spectateurs présents, au premier rang desquels Thierry et Pauline Boyer, le père âgé de 56 ans et sa fille de 27 ans, représentants d’une famille de maraîchers en activité depuis 1902 à Rognonas (Bouches-du-Rhône) et qui, dans le documentaire et lors de la prise de parole ayant suivi la projection, témoignent de la dure réalité mais aussi des joies de ce métier qu’ils adorent.

À leurs côtés, Renaud Muselier, président de la Région, Christophe Madrolle, conseiller régional, président de la commission biodiversité, mer et littoral, qui ont notamment appuyé l’action de la Région en faveur du monde agricole, les élèves du lycée agricole des Calanques à Marseille, des élus et représentants de la profession ont également été touchés et émus par les destinées familiales, saga de la terre dessinées dans "Familles de paysans 100 ans d’histoire".

Des pesticides au bio

En filigrane, des témoignages et des souvenirs émouvants d’éleveurs, de maraîchers, de producteurs, de céréaliers, des grandes dates, marqueurs d’une révolution radicale sont mises en exergue (lire par ailleurs).

"En 100 ans, les agriculteurs ont vu se refaçonner leur métier: ils sont passés de la charrue au tracteur commandé par GPS, du fumier aux pesticides puis au bio, ils ont dû mécaniser leurs exploitations, et produire toujours plus dans une logique industrielle."

Le documentaire interroge sur l’avenir. "Pour survivre, ils ont dû en quelque sorte faire marche arrière, diversifier leurs activités, certains en passant au bio, d’autres en contournant les centrales d’achat ou encore en privilégiant la qualité à la quantité, analyse Karine Le Marchand. Leur désarroi est grand aujourd’hui, sans jamais éteindre leur passion. Ce sont des gens valeureux que j’admire profondément."


> Lundi 27 novembre à 21h10. Sur M6.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.