“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’opéra de Monte-Carlo se met en Weill

Mis à jour le 24/02/2020 à 11:34 Publié le 23/02/2020 à 11:12
Cet ouvrage de Kurt Weill à message social n’est ni un opéra ni une comédie musicale mais un mélange des deux.

Cet ouvrage de Kurt Weill à message social n’est ni un opéra ni une comédie musicale mais un mélange des deux. Photo Alain Hanel - OMC

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’opéra de Monte-Carlo se met en Weill

La vie d’une rue de New-York avec ses querelles de voisinage, ses amours et ses drames: "Street scene" est représenté sur la scène de l’Opéra de Monte-Carlo à Monaco.

Cet ouvrage de Kurt Weill à message social n’est ni un opéra ni une comédie musicale mais un mélange des deux.

Il est présenté dans une fantastique mise en scène où sont superposés quatre étages d’appartements de deux immeubles de la rue. Cela fait du monde: il y a une cinquantaine de personnes à l’affiche!

Le spectacle met du temps à démarrer. Il culmine au milieu dans une brillante scène de comédie musicale puis sombre dans le drame à la fin.

Toute une troupe anglophone, rodée à la comédie musicale, évolue avec brio. Le chœur excelle, l’orchestre donne parfois l’impression d’être davantage dans du Wagner que dans du Weill.

Les enfants sont épatants: petits chanteurs de l’Académie de musique de Monaco, comédiens de l’International School et deux solistes de l’Académie de musique de Dortmunt.

C’est ainsi que, pour deux semaines, interrompant sa programmation lyrique traditionnelle, l’opéra de Monaco s’est mis en Weill.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.