“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Live together : un lien entre l’homme et l’animal

Mis à jour le 11/03/2019 à 10:22 Publié le 11/03/2019 à 10:22
En Namibie, l’association soutient des locaux pour la préservation du lion du désert, dont il ne reste que 150 représentants de l’espèce, décimée par l’homme.

En Namibie, l’association soutient des locaux pour la préservation du lion du désert, dont il ne reste que 150 représentants de l’espèce, décimée par l’homme. Jean-Charles Vinaj

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Live together : un lien entre l’homme et l’animal

Depuis trois ans, appareil photo au poing, il s’est rendu dans une quinzaine de pays, pour capter des témoignages sur la relation entre l’homme et des espèces sauvages d’animaux.

Depuis trois ans, appareil photo au poing, il s’est rendu dans une quinzaine de pays, pour capter des témoignages sur la relation entre l’homme et des espèces sauvages d’animaux. Un travail traduit en exposition d’une série de clichés, l’automne dernier au Grimaldi Forum. Cette expérience, le photographe Jean-Charles Vinaj a choisi de la faire vivre sous la forme d’une association. Son nom : Live Together, vivre ensemble. Une entité en Principauté pour supporter des actions, dans le monde, de cohabitation entre l’homme et l’animal.

Exemple concret ? La première action a été d’apporter un soutien aux professionnels qui protègent les lions du désert en Namibie. Une espèce en voie d’extinction. Il n’en reste plus que 150 sur un territoire de 30 000 km2. « Nous avons choisi de soutenir le travail du docteur Philip Stander qui a placé des colliers émetteurs sur une trentaine de lions pour les localiser et prévenir les villageois quand ils s’approchent pour ne pas qu’ils les descendent ».

L’association a financé également deux enclos qui permettent aux villageois de protéger leurs bêtes des attaques des lions.

Un documentaire en ligne de mire

Autre projet que soutient Live Together, au Costa Rica, sur les plages Ostional et Nancite du parc National de Santa-Rosa, où les tortues viennent se reproduire et pondent leurs œufs. « Sur place, les habitants se sont fédérés pour surveiller cette période de reproduction, éviter que les prédateurs s’en prennent aux œufs et réguler la dispersion. C’est cette association que nous soutenons, en lui fournissant du matériel ».

En ligne de mire des projets à venir, Jean-Charles Vinaj espère aujourd’hui réunir les fonds pour partir filmer un documentaire sur des animaux en voie de disparition. Animaux qu’il a saisis derrière son objectif ces dernières années. Les douze pays sont déjà sélectionnés pour aller y tourner des images et composer ce film, que Jean-Charles Vinaj veut éducatif. « L’idée serait de faire passer un message, notamment aux enfants, pour leur faire comprendre les enjeux de préserver la biodiversité, car ils sont l’avenir sur qui miser pour faire évoluer positivement la coexistence entre l’homme et l’animal ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.