Rubriques




Se connecter à

Les réserves du Musée naval de Monaco stockées à Vintimille

Alors que le musée abritant les collections du professeur Claude Pallanca devra à terme quitter le site de Fontvieille, les réserves ont désormais trouvé refuge à la frontière italienne.

C. V. Publié le 28/04/2022 à 15:45, mis à jour le 28/04/2022 à 13:21
Le professeur Pallanca (à gauche) a fait découvrir le site et ses œuvres à ses invités. Eric Dulière

À Vintimille, il n’y a pas que le nouveau port Cala del Forte qui détient un ADN monégasque. Désormais, il y a également les réserves du Musée naval de Monaco qui viennent d’être installées dans la ville italienne frontalière.

Le professeur Claude Pallanca, fondateur du musée et propriétaire de cette gigantesque collection de maquettes de navires, les a réunies sur un seul site de 3 400 mètres d’exposition dans la zone industrielle de Vintimille.

Un espace qu’il a fait découvrir en primeur, mardi, à quelques invités. « Cette collection, c’est toute ma vie, leur a-t-il confié. J’ai pu au fil des décennies rassembler cette présentation unique au monde. Dans ces nouveaux locaux techniques et ces 700 maquettes de navires présentées, c’est 3 000 ans d’histoire maritime que l’on retrouve. »

 

Des prêts dans
des expositions

Et la collection est riche : des navires égyptiens aux galères grecques et romaines, sans oublier, plusieurs siècles plus tard, les grands vaisseaux des premiers navigateurs et les célèbres clippers qui parcouraient les mers afin de ramener dans leurs cales de précieuses marchandises…

Ces pièces mises en réserve pourront être montrées lors de futures expositions. Elles font régulièrement l’objet de prêt en direction de prestigieux musées nationaux. Et continueront pour l’heure, d’être visibles aussi au Musée naval de Fontvieille, ouvert en 1993.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.