“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les joyaux cachés

Mis à jour le 23/09/2017 à 05:24 Publié le 23/09/2017 à 05:24
Les appartements du Palais princier, le bureau du ministre d'État ou la grotte de l'Observatoire en visite guidée, Monaco ouvre son patrimoine public et caché ce dimanche.

Les appartements du Palais princier, le bureau du ministre d'État ou la grotte de l'Observatoire en visite guidée, Monaco ouvre son patrimoine public et caché ce dimanche. Cyril Dodergny

Les joyaux cachés

Pour ceux qui n'ont réservé aucune visite particulière - elles affichent toutes complet -, voici une sélection de sites en accès libre à découvrir ou redécouvrir ce dimanche

Voir ou revoir les grands appartements du Palais princier

La salle du trône, la cour d'honneur, les salons d'apparats seront accessibles de 10 h à 17 h. L'occasion aussi de voir l'exposition présentée dans plusieurs salles, consacrée au bicentenaire de la compagnie des carabiniers.

Découvrir les lieux

de pouvoir

Résidence du ministre d'État, Conseil national, mairie, palais de justice : l'entrée sera libre dans toutes les institutions nationales entre 10 h et 17 h. Avec sur place, à chaque fois, la possibilité de rencontrer des représentants pour faire visiter les lieux et expliquer leurs fonctionnements.

Visiter la chapelle

privée de l'archevêque

C'est le lieu de culte le plus discret de la Principauté. Au sein de l'archevêché, niché derrière la cathédrale, la chapelle privée de Mgr Barsi sera visible de 14 h à 18 h. Par ailleurs, la cathédrale, l'église Sainte-Dévote, Saint-Nicolas, Saint-Charles, Saint-Paul, du Sacré-cœur et la chapelle des Carmes et de la Misericorde seront également visibles, en dehors des heures de culte.

La der d'Hercule

Florence à la Villa Paloma

Ce Monégasque illustre est presque inconnu dans son pays. Qui était Hercule Florence, inventeur et artiste installé au Brésil au XIXe siècle, qui a été l'un des pères de la photographie ? La réponse dans une exposition documentée présentée à la Villa Paloma encore ce week-end avant fermeture. Entrée libre de 10 h à 18 h. Concert des élèves de l'Académie de musique à 11 h et lecture d'un manuscrit d'Hercule Florence à 16 h.

Autres musées ouverts : la villa Sauber, le Musée océanographique (tarif spécial de 8 euros), le musée des carabiniers, la collection des voitures anciennes, le musée naval, le musée des timbres et des monnaies, la salle d'exposition de l'AIAP.

Apprécier le travail des élèves du Pavillon Bosio

Seront présentés leurs travaux sur le thème du film La belle et la bête de Jean Cocteau, théâtre d'ombres et de marionnettes. Entrée libre de 10 h à 17 h.

Se replonger dans la vie du prince Louis II

Au théâtre Princesse-Grace, une exposition baptisée « Un prince engagé volontaire, Louis II de Monaco, soldat de la Grande Guerre », qui retrace cet épisode de la vie de l'ancien souverain. Une exposition organisée à l'occasion du centenaire de la bataille du Chemin des Dames par les Archives du Palais princier. Accès libre de 10 h à 17 h.

Écouter des concerts à l'Académie de musique

Les élèves seront mis à contribution pour une présentation de la harpe, des récitals de piano et musique de chambre. Concerts à 10 h, 11 h, et 14 h 30.

S'instruire sur l'époque préhistorique

de la Principauté

Au Musée d'anthropologie préhistorique, le public pourra apprécier les collections du lieu et l'exposition évoquant le mammouth de Monaco. Des ateliers pour enfants avec simulation de fouilles archéologiques sont également au programme. Le Jardin exotique sera ouvert de 9 h à 19 h avec des visites commentées de la grotte toutes les heures entre 10 h et 18 h. Et l'accès aux expositions temporaires « No man is an island » et « Quand fleurissent les sculptures ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct