“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les gloires du rallye réunies autour d’inoubliables bolides

Mis à jour le 21/12/2019 à 10:09 Publié le 21/12/2019 à 10:09
Une cinquantaine de voitures de compétition des années soixante à nos jours sont exposées.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les gloires du rallye réunies autour d’inoubliables bolides

La nouvelle exposition de la Collection de Voitures du Prince de Monaco, La Légende des Rallyes, a été inaugurée par le souverain, hier soir, en présence de champions toujours aussi émus

Si vous avez des proches fans de rallye et qu’en plus le temps presse pour leur faire plaisir à Noël, un ticket d’entrée pour la Collection de Voitures de SAS le Prince de Monaco, sur les Terrasses de Fontvieille, devrait largement suffire à les combler. Inaugurée hier soir par le prince Albert II, l’exposition La Légende des Rallyes présente une cinquantaine de voitures de compétition des années soixante à nos jours.

Après Bugatti et Ferrari, la troisième grande exposition du musée de l’auto monégasque, depuis 2017, devrait tout autant marquer les esprits des fans de rallye tant ces reines de l’asphalte font remonter d’émotions.

Le miracle Vatanen

Garée dès l’entrée du parcours, la Peugeot 205 Turbo 16 (350 ch) d’Ari Vatanen rappellera sans doute aux plus avertis l’incroyable remontée du Finlandais lors du 53e Rallye de Monte-Carlo en 1985, année de son sacre mondial. Avec son copilote Terry Harryman, il avait alors livré une bataille monumentale face à l’Audi Quattro (400 ch) de Walter Röhrl. Accusant dix minutes de pénalité pour une bête erreur de pointage, Vatanen joue son va-tout dans l’ES 11 en chaussant des pneus cloutés. Les images de ses sorties de virage agressives, à fleur de ravin, sous la neige, donnent encore la chair de poule à l’intéressé, qui finira par remporter cette course à la grande époque des groupes B.

« C’est toujours assez nostalgique de regarder en arrière. Le Rallye de Monte-Carlo 1985 a marqué ma vie. Malgré nos dix minutes de pénalité, nous sommes parvenus à rester miraculeusement sur la route jusqu’à la fin et ce n’était pas seulement le fait de gagner qui comptait mais le fait de finir la course. Des fois le rallye ce sont des malheurs, j’ai même failli mourir, mais ce ne sont pas seulement les victoires qui comptent… Je suis très content d’avoir vécu tout ce que la vie m’a donné », témoignait hier le fringant sexagénaire.

Aux côtés du Finlandais, ils étaient nombreux à avoir des étoiles dans les yeux hier soir. Juha Kankkunen, dont une partie de la collection privée est exposée, Bruno Saby, Bernard Darniche, Jean-Pierre Ballet… Ou encore les anciens pilotes de F1 Thierry Boutsen et Alexander Wurz.

La nouvelle directrice de la Collection du Prince, Valérie Closier, a d’ailleurs remercié « tous les pilotes et copilotes qui ont bravé les conditions météo pour être présents ». Si Sébastien Loeb a prêté sa Citroën Xsara, le recordman n’a pu être présent aux côtés de ses glorieux comparses.

Le souverain et Valérie Closier ont enfin remercié les collectionneurs, et notamment Jean-Jacques Bally et DPM Motors. « Grâce à vous tous nous avons réussi à réunir les voitures les plus emblématiques du rallye automobile. »

La directrice saluant le travail « remarquable » de son équipe « pour mettre en place cette belle exposition ».

Le prince Albert II accompagné de Juha Kankkunen, Bruno Saby et Ari Vatanen près de sa Peugeot 205 Turbo 16 Evolution.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.