“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les artistes explorent leur inconscient

Mis à jour le 03/11/2018 à 05:09 Publié le 03/11/2018 à 05:09
Quatorze dessins à l'encre de Chine, pièce centrale du travail de Judas Companion.

Quatorze dessins à l'encre de Chine, pièce centrale du travail de Judas Companion. C.V.

Les artistes explorent leur inconscient

En invitant sur ses murs les artistes Judas Companion et Marta Pierobon, la galerie de l'Entrepot fait une plongée dans la psyché.

En invitant sur ses murs les artistes Judas Companion et Marta Pierobon, la galerie de l'Entrepot fait une plongée dans la psyché. Une exposition - comme une psychanalyse diront certains - où il est question de réflexions amenées par le subconscient.

Judas Companion, le pseudo de la créatrice allemande Jasmin Reif, qui vit et travaille à Londres, elle, descend dans les profondeurs d'elle-même pour livrer son travail. Questionnant le rapport entre l'homme et l'animal, en le traduisant notamment en vidéo et une série de quatorze dessins en noir et blanc, produits à l'encre de Chine. Non sans une dose de distance et d'humour.

A coté, les pièces de l'Italienne Marta Pierobon sont le fruit de ses nuits sans sommeil, comme le nom de sa série Sleepless Stories, qui vise à faire apparaître des désirs et pensées normalement conservées dans l'inconscient.

Un travail singulier qui fait de l'exposition Intimate Foreign Bodies, un OVNI artistique proposé jusqu'au 28 novembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct