“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’émission de jardinage "Silence ça pousse!" est en vadrouille sur la Côte d’Azur

Mis à jour le 06/05/2021 à 10:38 Publié le 06/05/2021 à 11:00
Nassif Jahjah, directeur technique de Mandelieu, a guidé Stéphane Marie sur les berges de la Siagne.

Nassif Jahjah, directeur technique de Mandelieu, a guidé Stéphane Marie sur les berges de la Siagne. Photo L.M.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L’émission de jardinage "Silence ça pousse!" est en vadrouille sur la Côte d’Azur

L’émission de jardinage de France 5 a mis ses caméras dans ses valises. Nous avons rencontré Stéphane Marie sur les rives de la Siagne.

C’est dans un décor inhabituel que nous avons rencontré Stéphane Marie, rédacteur en chef de Silence ça pousse depuis vingt-deux ans, et animateur depuis dix-huit ans. Avec ses peupliers, ses joggers et ses poussettes, les berges de la Siagne, à Mandelieu, offrent un décor vraiment différent des autres paysages azuréens.

Et c’est précisément pour cela que l’animateur de la vénérable émission de jardinage du PAF, a accepté l’invitation de la commune de Mandelieu et de l’office régional du tourisme.

Car Silence ça pousse, c’est une émission en perpétuel mouvement, née d’un besoin de reconversion de Stéphane Marie, qui était alors scénographe: "Je regardais la BBC et il y avait des émissions de jardinage qui me plaisait bien. Un jour je me suis dit c’est ce que je veux faire. J’ai écrit un projet, et La Cinquième, à l’époque, est venue me chercher, pour faire un 13 minutes. C’est devenu un 26 minutes en 2002, puis on est monté jusqu’à 50 minutes aujourd’hui. Et j’avais déjà dès le départ envie d’avoir une émission éclectique".

Ancrée dans l’époque

Pas question donc de dérouler des cas pratiques, en alignant les rhododendrons. Il faut que ça bouge. Et que ça suive les tendances de l’époque. Au-delà des modes. Pour s’aligner avec les mutations de la société. Bien sûr, il y a toujours des visites de jardins, des rencontres avec des passionnés. Mais pas seulement.

"Avec le temps, on s’est dit aussi qu’il se passait beaucoup de choses dans le milieu de jardinage et de l’environnement. Le rapport qu’on entretient avec les milieux et avec la nature a changé, et ça, c’est devenu le sujet découverte. Voilà ce qui fait que l’émission est comme une espèce de kaléidoscope qui se déploie chaque semaine et dans lequel on a différentes choses à voir. Pour moi, c’est une des clés de la longévité."

Du jardin aux paysages

Alors, depuis quelques années, Stéphane Marie voulait revenir aux origines des jardins. Ceux que fabrique la nature: "J’avais envie qu’on parle de paysages. Je trouve qu’on ne les respecte pas assez. Ici, sur les berges de la Siagne on est entre le jardin et le paysage. C’est un bel exemple de comment on a retravaillé un paysage, en niant d’abord la présence de l’eau, en allant contre elle, et puis finalement en l’intégrant totalement."

Nassif Jahjah, le directeur technique de Mandelieu a joué le guide sur ces six kilomètres de berges, ornés de plus de 2.000 végétaux de cinquante espèces différentes. Le lendemain, ils iront explorer le Mont San Peyre, autre paysage remarquable, d’origine volcanique.

S’adapter sans renier ses origines, c’est aussi ce qui a conduit l’équipe à aller faire un tour du côté de la Villa Ephrussi de Rothschild à St-Jean-Cap-Ferrat: "Tout était vraiment magnifique, comme à chaque fois. Les roses n’avaient pas encore éclos, mais le jardin lapidaire et le jardin exotique étaient magnifiques. Cela fait quinze ans que je n’étais pas venu."

La date de diffusion n’était pas encore connue à l’heure, mais on nous souffle dans l’oreillette que cela devrait intervenir dans les toutes prochaines semaines. Restez branchés!

 

Un preneur de son et un caméraman accompagnaient Stéphane Marie.
Un preneur de son et un caméraman accompagnaient Stéphane Marie. Photo L.M.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.