“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le souverain découvre l'exposition consacrée à l'art avant l'écriture

Mis à jour le 20/10/2018 à 05:06 Publié le 20/10/2018 à 05:06
Le souverain a découvert, jeudi soir, l'exposition L'Art préhistorique et protohistorique visible  jusqu'au 31 janvier.

Le souverain a découvert, jeudi soir, l'exposition L'Art préhistorique et protohistorique visible jusqu'au 31 janvier. Gaëtan Luci/Palais princier

Le souverain découvre l'exposition consacrée à l'art avant l'écriture

Le prince Albert II est venu, jeudi soir, découvrir l'exposition L'Art préhistorique et protohistorique présentée, jusqu'au 31 janvier, au musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco.

Le prince Albert II est venu, jeudi soir, découvrir l'exposition L'Art préhistorique et protohistorique présentée, jusqu'au 31 janvier, au musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco. Guidé par la directrice des lieux, Elena Rossoni-Notter et Yves Coppens, président du comité scientifique du musée, le souverain s'est attardé dans les salles du musée où divers objets évoquent la diversité artistique bien avant l'avènement de l'écriture.

L'exposition rend également hommage au prince Albert-Ier, mécène des premières recherches menées sur l'art paléolithique au début du XXe siècle, dont on trouve trace dans les collections du musée.

Des collections que l'équipe du musée entend aujourd'hui raviver et mettre en valeur. Mais pas que. « Nos travaux de recherches se poursuivent sur nos sites traditionnels, notamment dans la grotte de l'Observatoire où de nouvelles datations au carbone 14 nous ont permis de trouver la trace d'hommes à cet emplacement il y a 30 000 ans. Nous développons aussi notre présence dans les colloques internationaux », détaille Elena Rossoni-Notter.

Un projet de fouilles en Sibérie

Une voie qui ouvre le champ des possibles. Ainsi les équipes d'archéologues de la Principauté ont été contactés pour des fouilles en Sibérie, l'été prochain. « Nous apportons notre expertise en les aidant, sur place, à prospecter et à trouver de nouveaux sites ».

En attendant ce projet en Russie, c'est de Monaco dont il sera question, le 15 novembre prochain, dans le cadre de la saison culturelle de l'AMCA. Elena Rossoni-Notter et Yves Coppens y proposeront une conférence commune, au théâtre des Variétés, sur les origines de la Principauté.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct