“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le Printemps des arts fait escale au collège Bellevue

Mis à jour le 31/03/2019 à 10:03 Publié le 31/03/2019 à 10:03
Un concert dans l’intimité d’une salle de classe.

Un concert dans l’intimité d’une salle de classe. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Printemps des arts fait escale au collège Bellevue

Un petit concert de piano présenté par une grande pianiste dans l’intimité d’une salle de classe, suivi d’un échange avec l’artiste… C’était une chance inouïe, un moment privilégié pour les collégiens de recevoir Maki Belkin, une pianiste concertiste japonaise exceptionnelle, qui joue pour l’Orchestre philharmonique de Monaco depuis plus de quinze ans, et participe au Printemps des Arts de Monte-Carlo.

Un petit concert de piano présenté par une grande pianiste dans l’intimité d’une salle de classe, suivi d’un échange avec l’artiste… C’était une chance inouïe, un moment privilégié pour les collégiens de recevoir Maki Belkin, une pianiste concertiste japonaise exceptionnelle, qui joue pour l’Orchestre philharmonique de Monaco depuis plus de quinze ans, et participe au Printemps des Arts de Monte-Carlo.

C’est dans le cadre de ce festival, en partenariat avec le collège, que ce concert s’est déroulé récemment au sein de l’établissement pour les élèves du professeur d’éducation musicale Frédéric Faupin (2 classes de 5e et 2 classes de 6e). Un partenariat qui existe depuis une quinzaine d’années.

Entre 40 et 50 élèves assistent ainsi chaque année à un concert du festival, et en échange, ce dernier sollicite un musicien de grand renom pour présenter un concert au collège.

Concert et échanges au collège

Maki Belkin a débuté son concert avec une magnifique Nocturne n°20 de Chopin, envoûtant élèves et personnes présentes dans la salle : le professeur, la principale Thérèse Stisi et Thomas Reich, du Printemps des arts. Le beau voyage musical s’est poursuivi avec l’interprétation d’autres œuvres de Chopin, de Ravel et de Gershwin.

Très applaudie, la pianiste a ensuite présenté son parcours et répondu aux questions des élèves, impressionnés notamment par son premier contact avec le piano dès l’âge de 4 ans, suite au don de l’instrument par un voisin qui déménageait. Une anecdote, mais qui est en fait, un signe du destin déjà tout tracé. L’artiste en est persuadée elle-même…

Les élèves ont pu admirer la reproduction en plâtre d’une main de Chopin apportée par la pianiste. Une interview de l’artiste était ensuite réalisée par trois élèves, sur l’apprentissage du piano au Japon (sans solfège), la conciliation de la vie d’artiste et de famille…

Dans une démarche pédagogique, les élèves ont dû reconnaître le rythme, une ou plusieurs mélodies, exprimer leur ressenti, des émotions, images ou souvenirs que la musique évoque pour eux.

En tout cas, du concert, ils garderont un souvenir qui est loin de s’estomper !

Née au Japon, Maki Belkin commence à apprendre le piano à 7 ans. À l’université Toho Gakuen, elle obtient les distinctions les plus élevées. En 1992, elle travaille avec Mikhail Voskresensky, et reçoit le « Prix spécial Hironaka » l’année suivante. Elle participe en outre aux Master Classes de Cécile Ousset en France.

En 1998, elle entre au CNR de Nice pour se spécialiser dans la musique française avec Odile Poisson et Hélène Portanier. L’année suivante, elle remporte plusieurs prix, dont le Premier Prix de piano.

Maki Belkin joue pour l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo depuis plus de quinze ans, se produisant parfois comme soliste.

Elle participe à de nombreux festivals de musique au Japon et en Europe, dans le cadre du Printemps des arts de Monte-Carlo et de prestigieuses salles de concert. En 2006, elle crée le Berlin Ensemble avec d’autres musiciens de l’Orchestre philharmonique de Berlin. Actuellement, elle enregistre avec Vera Brodmann-Novakova des partitions de Stravinsky.

En ce qui concerne la musique contemporaine, elle interprète les créations d’Urs Brodmann.

À noter enfin que Maki Belkin enregistre et interprète les œuvres de François-Bernard Mache en sa présence.

Maki Belkin a présenté aux élèves son parcours, avec des anecdotes sur son enfance.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.