“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le live retrouve toute sa place au Grimaldi Forum

Mis à jour le 07/01/2016 à 05:04 Publié le 07/01/2016 à 05:04
En octobre, les Lyonnais de John Milk ont été les premiers à inaugurer le concept des Thursday Live Sessions, sur la scène de l'Indigo.

En octobre, les Lyonnais de John Milk ont été les premiers à inaugurer le concept des Thursday Live Sessions, sur la scène de l'Indigo. Michael Alesi

Le live retrouve toute sa place au Grimaldi Forum

Ça s'appelle les Thursday Live Sessions.

Ça s'appelle les Thursday Live Sessions. Un jeudi par mois depuis le début de l'automne, le Grimaldi Forum offre une scène à de jeunes artistes. Un concert ambiance club pour le public avec fauteuils et cocktails pour (mieux) apprécier les décibels au premier étage du Grimaldi Forum. Dans ce qui fut autrefois le Karé(ment), puis le Café Llorca. Et qui se nomme aujourd'hui Indigo, lieu polyvalent pour diverses manifestations.

« C'est un challenge à chaque fois de transformer l'Indigo en club éphémère. Le public évolue pendant la soirée. Certains viennent pour un after work, d'autres précisément pour le concert ou pour en verre en fin de soirée », observe Alfonso Ciulla, le directeur artistique du Grimaldi Forum.

Un public fidélisé

C'est lui qui a imaginé cette formule qui commence à prendre ses marques. « Nous avons de bons retours, le public apprécie fortement la gratuité. Les trois premiers concerts, avec des styles de musique différents, avaient un dénominateur commun : un public qui aime la musique live et le contact avec les artistes. » Des concerts à taille humaine, gratuits, qui rappellent l'offre passée du Moods il y a quelques années, laquelle a laissé un bon souvenir aux amateurs de live.

Prochains noms annoncés pour les sessions du jeudi : Medi le 14 janvier, les planants Animali le 18 février. En attendant le phénomène Hyphen Hyphen ou les prometteurs Bangkok au printemps.

À chaque fois, des artistes confirmés de la scène indépendante. « Mon choix est d'abord celui de la qualité. Je ne veux pas de tribute band. Je préfère des musiciens qui viennent jouer leurs titres. Le public a besoin de propositions alternatives et nous avons, je crois, un bon filon avec ces groupes en devenir », continue Alfonso Ciulla. Qui affirme : « Notre rôle est de proposer une offre culturelle au public local et aux visiteurs. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct