“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le lien entre Dior et la princesse Grace raconté

Mis à jour le 05/06/2019 à 10:05 Publié le 05/06/2019 à 10:05
L’ouvrage vient de paraître alors que le souverain a visité l’exposition de Granville en avril.	
	(DR)

Le lien entre Dior et la princesse Grace raconté

Un ouvrage qui vient de paraître décrypte le goût de la princesse Grace pour la maison Christian Dior, qui l’habilla dès les années 50, et sa collaboration avec le couturier Marc Bohan

Alors que le musée Christian Dior de Granville dans la Manche rend actuellement hommage à la princesse Grace en exposant quelques-unes de ses tenues les plus emblématiques, un livre accompagne cette exposition pour raconter le lien si particulier entre l’épouse du prince Rainier-III et la maison de couture Christian Dior.

« Très apprécié des stars américaines des années 1950, Christian Dior habille naturellement ma mère lors de sa première sortie de jeune fiancée, au bras de mon père, le 6 janvier 1956 à New York », raconte le souverain dans la préface de l’ouvrage co-écrit par Florence Müller, Frédéric Mitterand, Brigitte Richart et Vincent Leret.

Si le couturier s’éteint en 1957, Grace Kelly, devenue princesse, reste fidèle à sa maison et entame, dans les années soixante, une collaboration de vingt ans avec le directeur artistique de Dior, Marc Bohan, qui lui dessinera toutes ses tenues. Des plus formelles aux plus audacieuses. Telle la vaporeuse robe bayadère, en mousseline multicolore qu’il crée en 1967.

Le style « Grace de Monaco »

« La princesse Grace fut la cliente la plus célèbre de la maison Dior. Elle affirma aux yeux du monde entier l’image d’une femme moderne et engagée dans son époque », souligne pour sa part Bernard Arnault, président de la maison de couture, dans l’ouvrage. Une maison de couture qui imprègne le style « Grace de Monaco » dans son ADN et dans ses créations.

Un style perpétué chez les Grimaldi. L’ouvrage rappelle, qu’à leur tour, les princesses Caroline et Stéphanie partageront le goût de leur mère pour la maison française.

Par exemple, c’est Marc Bohan qui dessine la robe haute couture que la princesse Caroline porte pour son mariage avec Philippe Junot en 1978. En 1983, la princesse Stéphanie effectue, elle, un stage de stylisme dans les ateliers de la maison Dior, collaborant ainsi avec Marc Bohan.

Ce dernier s’exprime d’ailleurs dans l’ouvrage, parmi quelques 150 photos qui retracent son travail avec la princesse Grace, qu’il résume ainsi : « elle était emblématique de mon style, un style que l’on remarquait mais qui n’était jamais agressif ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct