“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Grimaldi Forum exporte Francis Bacon à Bilbao

Mis à jour le 01/10/2016 à 05:02 Publié le 01/10/2016 à 05:02
Dans les salles cathédrales du musée, le parti pris lancé au Grimaldi Forum de confronter les toiles de Bacon avec celles de maîtres de la peinture qui l'ont inspiré a été suivi.

Dans les salles cathédrales du musée, le parti pris lancé au Grimaldi Forum de confronter les toiles de Bacon avec celles de maîtres de la peinture qui l'ont inspiré a été suivi. Guggenheim Bilbao

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Grimaldi Forum exporte Francis Bacon à Bilbao

Le musée Guggenheim propose à son tour une exposition autour de l'œuvre du peintre anglais, construite en collaboration avec le Grimaldi Forum, mais à l'atmosphère différente

Il n'y a que mille kilomètres qui séparent Monaco de Bilbao. Mais c'est une distance bien plus vaste entre l'exposition consacrée à Francis Bacon présentée en Principauté cet été et celle qui a ouvert ce jeudi au musée Guggenheim en Espagne.

C'est pourtant la même ou presque. Environ 80 % des toiles du maître britannique ont quitté Monaco début septembre pour ce temple architectural si singulier qu'est le musée Guggenheim de Bilbao, phare de l'art contemporain, qui symbolise, à lui seul, la capitale du Pays Basque espagnol.

Là où la scénographie du Grimaldi Forum enveloppait les toiles de Bacon dans une ambiance sombre, entre le boudoir et le recueillement, au musée Guggenheim de Bilbao, les toiles monumentales semblent flotter dans ces immenses salles cathédrale immaculées de plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

« Une belle récompense »

L'histoire de la collaboration a commencé il y a trois ans. Quand l'équipe du Guggenheim de Bilbao a eu vent du projet d'exposition autour de Francis Bacon à Monaco, elle a contacté le Grimaldi Forum pour unir les forces.

« Aujourd'hui c'est une très belle récompense pour nos équipes, qui met en avant le savoir-faire du Grimaldi Forum pour collaborer avec une institution comme celle du Guggenheim » se réjouit Sylvie Biancheri, la directrice générale, présente à Bilbao pour le vernissage de l'exposition.

Ensemble, les deux entités ont notamment négocié le prêt des toiles de Francis Bacon auprès de collectionneurs et de grands musées.

Fil conducteur dans cette exposition à quatre mains, le commissaire Martin Harrison, autorité sur le travail de Bacon. Qui a dû « s'adapter » sourit-il pour faire vivre les toiles de Francis Bacon sur les murs particuliers du musée de Bilbao.

Le challenge était particulier. Ceux qui ont vu l'exposition à Monaco risquent de découvrir d'un nouvel œil les toiles de Bacon montrées à Bilbao.

« C'est un second regard » acquiesce Catherine Alestchenkoff qui dirige les événements culturels du Grimaldi Forum et qui a conçu l'exposition monégasque. « Un lieu avec une telle écriture architecturale comme l'est le musée Guggenheim marque énormément ».

Si en Principauté l'exposition s'appuyait sur les liens entre le travail du peintre britannique et des maîtres français, à Bilbao le parallèle est logiquement fait avec la peinture espagnole. Francis Bacon, qui est mort à Madrid en 1992, bénéficie d'une popularité forte en Espagne où quatre expositions majeures lui ont été consacrées ces dernières années. « Ce qui est intéressant avec cette nouvelle exposition, est qu'elle contient des œuvres que le public n'a pas eu l'occasion souvent de découvrir et de comprendre l'influence qu'il a pu a pu trouver dans le travail de Velasquez et Picasso » note Lucia Aguire, co-commissaire de l'exposition.

Pour le Grimaldi Forum, cette première aventure espagnole en appelle une autre. En 2018, la fondation Mapfré de Madrid devrait en effet accueillir l'exposition sur l'avant-garde russe présentée à Monaco en 2015.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.