“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le débarquement de 1944 plus vrai que nature

Mis à jour le 12/07/2017 à 05:23 Publié le 12/07/2017 à 05:23
Les centaines d'objets de collectionneurs mis en scène pour cette exposition donnent le ton sur cette date historique, considérée comme l'opération militaire la plus mythique du XXe siècle.

Les centaines d'objets de collectionneurs mis en scène pour cette exposition donnent le ton sur cette date historique, considérée comme l'opération militaire la plus mythique du XXe siècle. Jean-François Ottonello

Le débarquement de 1944 plus vrai que nature

Tout l'été, une exposition monumentale sous le chapiteau de Fontvieille retrace le débarquement des troupes alliées en Normandie. Avec plusieurs milliers de pièces d'époque

Dès l'entrée, l'air du Chant des partisans diffusé en boucle donne le ton. Un pas de plus sous le chapiteau de Fontvieille et le saut dans le temps est complet. Nous sommes le 6 juin 1944. Le dénouement de la Seconde Guerre Mondiale est proche quand les troupes alliées débarquent sur les plages de Normandie.

C'est cette page d'histoire que raconte l'exposition installée tout l'été à Monaco. Qui est une première. « Nous avons un musée en Normandie à Ouistreham mais depuis plusieurs années, nous réfléchissions à l'idée d'une exposition itinérante qui raconterait l'histoire du débarquement, qui est un thème international, dans l'objectif d'un devoir de mémoire » explique Valérie Cuvelier, commissaire d'exposition. C'est elle qui a mis en scène les milliers d'objets collectés par un conservateur depuis plusieurs décennies.

Tanks, uniformes et barge

Et ordonné l'affaire en 24 thématiques. Si les panneaux qui jalonnent le parcours sont nombreux et informatifs, le sel de l'exposition, qui intéressera les passionnés, tient surtout par la collection d'objets, d'engins, d'uniformes et d'armes collectés et trouvés lors de fouilles. On y voit par exemple des restes de planeurs, des tanks, de bunkers. Le clou du spectacle ? La réplique d'une barge de débarquement d'où s'échappe une Jeep pour coller à la réalité de l'opération militaire la plus mythique du XXe siècle.

L'exposition présentée jusqu'au 31 août sous le chapiteau de Fontvieille a vocation à voyager par la suite. « Une tournée de sept ans est envisagée » continue Valérie Cuvelier. Des dates sont en cours de finalisation en France et en Angleterre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct