La villa Eileen Gray de Roquebrune-Cap-Martin, primée pour sa vaste restauration

Le chef-d’œuvre de la designer irlandaise, situé à Roquebrune-Cap-Martin et rénové pendant ces sept dernières années, fait partie des 30 lauréats 2022 des Prix européens du patrimoine.

Margaux boscagli Publié le 30/09/2022 à 13:30, mis à jour le 30/09/2022 à 15:01
Les travaux sur la villa se sont achevés en 2021, rendant à ce travail architectural d’EileenGray tout son éclat de 1929. Photo archives N. M.

La Commission européenne et Europa Nostra ont révélé les lauréats 2022 des Prix européens du patrimoine / Prix Europa Nostra (*), dont la cérémonie officielle s’est tenue le 26 septembre dernier à Prague. Parmi les 30 primés en provenance de 18 pays européens figure la villa Eileen Gray, à Roquebrune-Cap-Martin.

Il s’agit de l’unique prix remis à la France cette année. Il vient récompenser le long et délicat travail de l’association "Cap Moderne", présidée par Michael Likierman, pour sa restauration de la villa "exemplaire pour la préservation future de l’architecture moderniste".

Une restauration entamée en 2014

Située sur le sentier des Douaniers, à Roquebrune-Cap-Martin, la villa E1027 a été construite en 1929 par la designer irlandaise Eileen Gray et son compagnon, l’architecte Jean Badovici. Après des années d’abandon, elle finit par être acquise par le Conservatoire du littoral en 1999.

En 2014, lorsque l’association "Cap Moderne" se crée, l’établissement lui confie alors la mission de restaurer la villa. Pour se faire, l’association obtient un mandat de six ans – prolongé d’un an à cause de la pandémie.

La tâche est colossale. Trois architectes spécialisés dans le mobilier – Renaud Barrès, Burkhardt Rukschio, et Arthur Rüegg - et le paysagiste Philippe Deliau – sont réunis sous la direction de Claudia Devaux, architecte du patrimoine, pour ce chantier exigeant. Fait assez unique pour être souligné, un comité scientifique, chargé de valider les actions mises en place, est également institué durant la restauration.

 

Solutions innovantes et détails d’origine

Le parti pris de tous les acteurs impliqués: revenir au plus près de ce qui avait été imaginé et accompli par Eileen Gray en 1929. Pour le gros œuvre, des études et des réflexions sont alors entamées pour trouver des solutions innovantes et pérennes, notamment concernant les murs en béton érodés, dont il a fallu rechercher la technique la plus performante, afin de résister au corrosif climat méditerranéen.

Pour le réaménagement de la villa, l’enjeu a été de retrouver avec précision les détails de ce que fut la maison à l’origine.

Au total, ce chantier de sept ans, achevé en 2021, aura coûté plus de 6 millions d’euros – subventionné à 51% par les collectivités régionales et l’État et à 49% par des mécénats privés.

La villa E1027 est aujourd’hui gérée par le Centre des monuments nationaux, en partenariat avec l’association "Eileen Gray Étoile de Mer Le Corbusier" pour l’animation culturelle. Elle fait partie du site "Cap Moderne" incluant le Cabanon, les unités de camping Le Corbusier et le restaurant l’Étoile de Mer.

 

* Les prix européens du patrimoine/prix Europa Nostra sélectionnent chaque année jusqu’à 30 réalisations dans toute l’Europe.

Parmi les lauréats, un maximum de quatre gagnants sont ensuite sélectionnés pour les Grands prix, dotés de 10.000 euros chacun. Le public peut en outre voter en ligne pour son projet ou initiative favori(te), qui recevra le Prix du public.

La villa se visite sur réservation obligatoire.

Rens. https://capmoderne.monuments-nationaux.fr

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.