“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La Turbie: tous en vert pour fêter Saint Patrick

Mis à jour le 21/03/2016 à 05:11 Publié le 21/03/2016 à 05:11
Après le concert, les élus sont montés sur scène pour féliciter les musiciens, remercier leurs comités des fêtes et dire « leur bonheur d'avoir pu partager avec l'assemblée la magie de l'Irlande ».

Après le concert, les élus sont montés sur scène pour féliciter les musiciens, remercier leurs comités des fêtes et dire « leur bonheur d'avoir pu partager avec l'assemblée la magie de l'Irlande ». M.-E. C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Turbie: tous en vert pour fêter Saint Patrick

Après son concert au Château des Terrasses de Cap-d'Ail, vendredi soir, c'est dans la salle polyvalente de La Turbie, samedi soir, que le groupe Anam Mara est venu évoquer, en musique, l'Irlande.

Après son concert au Château des Terrasses de Cap-d'Ail, vendredi soir, c'est dans la salle polyvalente de La Turbie, samedi soir, que le groupe Anam Mara est venu évoquer, en musique, l'Irlande.

Seconde des deux soirées organisées conjointement par les communes de Cap-d'Ail et La Turbie et leurs comités des fêtes, pour célébrer la Saint-Patrick, cette manifestation a réuni quelque 180 personnes autour de longues tables. Dans une salle décorée de lutins et trèfles évocateurs de l'île d'émeraude, tout en découvrant la musique irlandaise, l'assemblée a dégusté deux assiettes de spécialités accompagnées de bières et de cidre, tous irlandais bien sûr.

Côté ambiance, ceux qui s'attendaient à s'immerger dans une taverne irlandaise ou assister à un spectacle avec cornemuse et danseurs à claquettes ont partagé une pointe de déception. Mais quand la musique a haussé le son, que Bernadette Keraudran, turbiasque d'origine irlandaise, est venue danser la gigue apprise dans son enfance, elle a été suivie par quelques personnalités et toute la salle l'a accompagnée en frappant des mains en cadence. L'ambiance est montée jusqu'au final en apothéose, quand Winnie, talentueux jeune danseur de hip-hop, a dansé avec Bernadette : toute la salle a réclamé un bis.

« Un agréable moment », a résumé Jean-Jacques Raffaele, qui s'est dit « ébloui » par la prestation des musiciens venus tout spécialement d'Irlande.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.