“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La salle du Canton devient l'Espace Léo-Ferré à Monaco

Mis à jour le 12/06/2013 à 07:56 Publié le 12/06/2013 à 07:42
Le prince Albert II et la princesse Caroline, ici aux côtés du maire de Monaco Georges Marsan, ont tenu à accueillir personnellement la veuve de Léo Ferré, Marie-Christine, son fils Mathieu et ses petits-enfants Charlotte et Nicolas.

Le prince Albert II et la princesse Caroline, ici aux côtés du maire de Monaco Georges Marsan, ont tenu à accueillir personnellement la veuve de Léo Ferré, Marie-Christine, son fils Mathieu et ses petits-enfants Charlotte et Nicolas. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La salle du Canton devient l'Espace Léo-Ferré à Monaco

Vingt ans après sa mort, Monaco a rendu ce mardi un nouvel hommage au chanteur-poète, enfant de la Principauté, en rebaptisant la salle du Canton, Espace Léo-Ferré

Vingt ans après sa mort, Monaco a rendu ce mardi un nouvel hommage au chanteur-poète, enfant de la Principauté, en rebaptisant la salle du Canton, Espace Léo-Ferré

Quelques notes de l’indémodable « C’est extra », joué par l’orchestre municipal auront suffi. Les larmes ont vite embué le doux visage de Marie-Christine, la veuve de Léo, venue d’Italie où elle demeure en Toscane près de son fils Mathieu et de ses petits-enfants Charlotte et Nicolas, 18 et 15ans, tous présents hier en Principauté, pour assister à l’hommage rendu à leur époux, père et grand-père.

Léo Ferré est parti il y a 20ans.Un 14 juillet.Ultime clin d’œil de ce “révolutionnaire” au grand cœur. Et la commune de Monaco où il est né… et où il est enterré a voulu célébrer cet anniversaire à sa façon.En débaptisant la salle du Canton pour lui donner le nom d’Espace Léo-Ferré.

Et hier, une petite cérémonie toute simple, à l’image de ce grand homme et de sa discrète mais chaleureuse famille, a été organisée en présence du prince Albert II et de la princesse Caroline.

« Léo, un mec bien »

« Une présence princière qui montre combien cet hommage est important pour les Monégasques, a souligné le maire de Monaco, Georges Marsan. Relevant combien Léo, un mec bien, pour reprendre son vocabulaire, avait envoyé un message d’amour, de solitude et de révolte à travers sa musique et sa poésie ».

Message que de nombreux documents, photos, disques d’époque, manuscrits, traduisent dans les vitrines présentées dans le hall d’accueil du nouvel espace Léo-Ferré jusqu’au 28 juin.

Un humanisme, aussi, et un parcours de vie, que l’on perçoit également dans la trentaine de clichés pris et exposés par son ami photographe André Villers dans ce même hall.

Cette cérémonie et ce « baptême » marquent, une nouvelle fois, l’attachement de la Principauté à l’artiste.Car il y a dix ans, à l’initiative de la mairie de Monaco, la place Clichy située face à la sonothèque, fut rebaptisée en présence du prince Rainier III du nom de place Léo-Ferré.

Cette année, outre l’Espace Léo-Ferré inauguré hier, c’est toute une série d’événements intitulés « C’est Extra ! » que le conseil communal a décidé d’organiser. « Avec le temps va, tout s’en va », chantait l’artiste en 1970.

À Monaco, avec le temps, le souvenir de Léo Ferré reste, lui, bien présent…
 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.