“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La Gaude : le Printemps des arts de Monaco a fait escale au So What

Mis à jour le 14/02/2016 à 05:02 Publié le 14/02/2016 à 05:02
Marc Monnet, directeur du festival monégasque et compositeur, Alex Benvenuto du So What, le professeur de guitare Tristan Manoukian et la harpiste soliste Sophia Steckeler.

Marc Monnet, directeur du festival monégasque et compositeur, Alex Benvenuto du So What, le professeur de guitare Tristan Manoukian et la harpiste soliste Sophia Steckeler. V.A.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

La Gaude : le Printemps des arts de Monaco a fait escale au So What

De la musique contemporaine à la harpe et à la guitare, en ouverture du Printemps des arts de Monte-Carlo : un étonnant concert a résonné dans la cave du So What hier soir.

De la musique contemporaine à la harpe et à la guitare, en ouverture du Printemps des arts de Monte-Carlo : un étonnant concert a résonné dans la cave du So What hier soir.

Le club de jazz, qui fête ses 20 ans cette année, a été sélectionné pour recevoir la « caravane » que le festival monégasque organise dans différentes communes. Ceci en préliminaire de sa programmation du 19 mars au 10 avril, qui réunira des solistes d'exception et huit orchestres internationaux. Avec cette année un hommage particulier à Mahler, au siècle de Louis XIV et à la musique bretonne !

Sur la minuscule scène du So What, cadre inhabituel pour les jeunes concertistes, Sophia Steckeler, harpiste soliste au Philarmonique de Monaco, et Tristan Manoukian, professeur de guitare au Conservatoire National de Région de Nice.

Ils se sont succédé pour interpréter, et faire découvrir à beaucoup d'amateurs de jazz, Benjamin Britten, mais aussi des noms moins connus, ceux de Michael Jarrell, Marcel Tournier, Robert De Visée et Toru Takemitsu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.