“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fin du centenaire de l'Armistice de 1918

Mis à jour le 21/11/2018 à 05:20 Publié le 21/11/2018 à 05:20
Conférence à la découverte des Diables bleus du 24e.

La fin du centenaire de l'Armistice de 1918

Samedi s'est terminée à La Turbie la célébration du centenaire de l'Armistice de la Guerre de 14-18.

Samedi s'est terminée à La Turbie la célébration du centenaire de l'Armistice de la Guerre de 14-18. La veille, les élèves de CM1 de Madame Duriez ont été la dernière classe de l'école primaire à visiter la double exposition « Hommage à nos Poilus ».

Dans le local de l'association patriotique, ils ont posé à son président, Achim Herget, de nombreuses questions autour de la vie dans les tranchées.

À l'écoute d'une anecdote relative aux objets, casques et tenues militaires exposés, ils ont été surpris d'apprendre que, sur les terrains de combat, un médecin soigne et sauve tout soldat touché, fusse-t-il dans l'armée ennemie. Salle de la pietà, auprès de Monique Bourgeois et Annick Champion, ils se sont passionnés pour le sort des 54 Poilus turbiasques morts pour la France, dont certains étaient leurs aïeuls. Ainsi Alban a-t-il reconnu son arrière-arrière-grand-père. Interrogées sur ce qui les a le plus marquées, Emma - qui par ailleurs envisage déjà d'embrasser la carrière militaire - répond sans hésitation « les balles ! », en pointant trois balles ayant apparemment servi, Clarisse « le nombre de Turbiasques morts pour la France et l'immensité des cimetières de soldats à proximité des champs de bataille » et Lola « les casquettes, elles ont été portées par des soldats. »

Des soldats, il en fut encore question, le soir même, à la médiathèque, où une petite trentaine de personnes, dont le maire, est venue à la découverte des « Diables bleus du 24e » - ces « chasseurs à pied » (devenus « alpins » en 1 888) du 24e, dit « bataillon de la garde », basés à Villefranche, racontés avec des touches d'humour par le passeur de mémoire Florent Fassi.

Les CM1 de Sandra Duriez à la découverte des Poilus de La Turbie.
Les CM1 de Sandra Duriez à la découverte des Poilus de La Turbie. MEC
Visite en demi-groupe des CM1 à l'exposition de l'Association patriotique, autour de Achim Herget.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct