“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La danse dans tous ses états jusqu'au 31 décembre à Monaco

Mis à jour le 15/12/2014 à 08:48 Publié le 15/12/2014 à 08:02
Genesis de Sidi Larbi Cherkaoui et Yabin Wang.

Genesis de Sidi Larbi Cherkaoui et Yabin Wang. Genesis - AAP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La danse dans tous ses états jusqu'au 31 décembre à Monaco

Avec Les Ballets de Monte-Carlo, la Principauté devient, en décembre, la capitale azuréenne de l’art chorégraphique. Lancement ce soir avec une création de Sidi Larbi Cherkaoui

Avec Les Ballets de Monte-Carlo, la Principauté devient, en décembre, la capitale azuréenne de l’art chorégraphique. Lancement ce soir avec une création de Sidi Larbi Cherkaoui

Sept programmes différents et un vaste tableau brossé de la danse d'aujourd'hui : c'est ce que proposent Les Ballets de Monte-Carlo dès ce soir avec la création Genesis de Sidi Larbi Cherkaoui et Yabin Wang. Une riche sélection de spectacles ponctue les soirées monégasques, de la salle Garnier au Grimaldi Forum, en passant par le théâtre des Variétés.

L'incontestable temps fort de ce mois chorégraphique est fixé vendredi prochain, le 19 décembre, avec La Mégère apprivoisée. Une œuvre de Jean-Christophe Maillot, directeur chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, présentée en première mondiale au mythique théâtre du Bolchoï en juillet dernier et à Monaco pour le lancement de l'Année de la Russie.

Mais ce ne sera pas le seul programme de choix de ce mois dédié à la danse. On note également la création Bit de Maguy Marin, mardi prochain au Grimaldi Forum. Immanquable également, le Faust de Jean-Christophe Maillot, dans la salle des Princes du Grimaldi Forum, avec Bernice Coppierters.

 


Demandez le programme

Genesis, de Sidi Larbi Cherkaoui & Yabin Wang, samedi 13 décembre à 20 h et dimanche 14 décembre à 15 h à la salle Garnier.
Vielleicht, de Mélissa Von Vépy, lundi 15 décembre à 20 h au théâtre des Variétés.
Bit, de Maguy Marin, mardi 16 décembre à 20 h au Grimaldi Forum.
Siena, de la Compagnie La Veronal, mercredi 17 décembre à 20 h à la salle Garnier.
« Les Utopies du musée : pour une mémoire dynamique » : colloque, mercredi 17 et jeudi 18 décembre, au théâtre des Variétés.
Plage Romantique, d’Emmanuel Gat, jeudi 18 décembre à 20 h au Grimaldi Forum.
La Mégère apprivoisée, de Jean-Christophe Maillot, avec le ballet du théâtre Bolchoï, vendredi 19 et samedi 20 à 20 h, ainsi que dimanche 21 décembre à 16 h au Grimaldi Forum.
Projection de Serge Lifar Musagète, film de Dominique Delouche, dimanche 21 décembre à 11 h au Grimaldi Forum.
Faust, de la compagnie des ballets de Monte-Carlo, dimanche 28, lundi 29, mardi 30 et mercredi 31 décembre à 20 h au Grimaldi Forum.

 


Savoir +
www.balletsdemontecarlo.com
Du 13 au 31 décembre. Tél. : 97.70.65.20. Tarifs : de 10 à 48 euros.

 


Rencontrez les artistes du Bolchoï

C’est un bien joli cadeau de fin d’année qu’offrent Les Ballets de Monte-Carlo au public. Samedi et dimanche prochains, Jean-Christophe Maillot, Sergei Filin, Bernice Coppieters et les danseurs du Bolchoï proposent de rencontrer le public au Grimaldi Forum.

Une occasion rêvée d’évoquer, avec les créateurs et les artistes le travail autour de La Mégère apprivoisée. Jean-Christophe Maillot et Bernice Coppieters, respectivement chorégraphe et étoile des Ballets de Monte-Carlo, partageront la conversation avec Sergei Filin, le directeur du ballet du Bolchoï, et les protagonistes de La Mégère apprivoisée.


Savoir +
Rencontre avec le public autour de la Mégère apprivoisée, Grimaldi Forum. Samedi 20 décembre à 18 h 45 et dimanche 21, à 14 h 45. Tél. 04.92.41.60.02. Entrée libre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.