“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Cité interdite a séduit 47 000 visiteurs

Mis à jour le 13/09/2017 à 05:06 Publié le 13/09/2017 à 05:06
L'exposition présentait quelque 200 pièces issues des collections de la Cité Interdite de Pékin, et qui sortent rarement de Chine.

L'exposition présentait quelque 200 pièces issues des collections de la Cité Interdite de Pékin, et qui sortent rarement de Chine. Jean-François Ottonello

La Cité interdite a séduit 47 000 visiteurs

L'exposition estivale du Grimaldi Forum consacrée à la Chine, qui vient de s'achever, est dans la fourchette haute des rendez-vous qui ont attiré le public en nombre

Carton plein », sourit Sylvie Biancheri. La directrice générale du Grimaldi Forum est heureuse de comptabiliser 47 000 visiteurs en clôture de l'exposition estivale consacrée aux trésors de la Cité interdite de Pékin en Chine.

« Avec quelques jours en plus, nous aurions pu atteindre les 50 000 visiteurs. Pour la dernière journée, nous avons accueilli 2 000 personnes. Mais les impératifs de notre calendrier sont tels que nous ne pouvions pas dépasser les 60 jours d'exposition. » En effet, les collections de la Cité interdite sont en démontage actif pour libérer l'espace qui accueillera dans quelques jours le salon Luxe Pack.

Les pharaons en 2018

Sur le fond, avec une thématique patrimoniale, le Grimaldi Forum a su captiver l'auditoire. « Le bilan est bon, le public était ravi. C'est un type d'exposition qu'il attend que nous lui proposions. À la fois didactique et accessible à un grand nombre. »

En effet, en dix-sept années d'expositions annuelles, les thématiques sur le patrimoine et la civilisation ont toujours été les plus porteuses en terme d'affluence. Il devrait en être de même en 2018. Car les équipes du Grimaldi Forum ont choisi de remettre le cap sur l'Égypte. Dix ans après le projet « Reines d'Égypte », l'égyptologue Christiane Ziegler, directrice honoraire du département des antiquités égyptiennes du Louvre, a été sollicité pour le commissariat d'une exposition baptisée « L'or des pharaons ».

« Le contexte politique est tel en Égypte qu'il y a de moins en moins de touristes. Cette exposition sera une façon de garder le lien avec cette fantastique civilisation », continue Sylvie Biancheri.

Avec des ensembles prestigieux de tombes royales et princières d'Égypte, des bijoux, des sarcophages, sous le prisme original de l'orfèvrerie, en traversant 2 500 ans d'histoire. Soit près de 150 pièces du musée du Caire, préteur principal, qui doivent composer cette présentation promettant d'être spectaculaire.


La suite du direct