“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’opportunité Dubaï 2020 Un pavillon exemplaire à bâtir

Mis à jour le 01/03/2019 à 10:04 Publié le 01/03/2019 à 10:04
L’histoire de la dynastie des Grimaldi sera mise en avant dans une salle kaléidoscopique.
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

L’opportunité Dubaï 2020 Un pavillon exemplaire à bâtir

L’équipe de Monaco Inter Expo vient de dévoiler le pavillon et le projet de la Principauté pour l’Exposition universelle aux Emirats en 2020, qui mettra en avant les atouts du pays

Un diamant brut jaillissant dans le désert. Voilà l’impression que donne le pavillon imaginé pour être la maison de Monaco à l’Exposition universelle de Dubaï en 2020.

À 600 jours de l’ouverture de cette grand-messe internationale, le projet de la Principauté a été présenté au souverain et à une kyrielle d’officiels, mercredi soir à l’hôtel Hermitage.

En termes d’exposition universelle, Monaco n’en est pas à son coup d’essai. « Le pays participe depuis 150 ans, avec une première à Vienne en 1873 », souligne Mireille Pettiti, présidente de Monaco Inter Expo, structure coordinatrice de l’événement. La dernière fois, c’était à Milan en 2015 où le pavillon démontable de la Principauté avait beaucoup fait parler.

Un budget de 9 millions d’euros

« Ces manifestations ont un intérêt majeur au regard de la visibilité pour Monaco. C’est une plateforme unique d’échanges où il s’agit de mettre en avant nos atouts pour un événement qui ne se tient que tous les cinq ans », confirme la présidente. Un point de vue visiblement partagé par le gouvernement qui a mis 9 millions d’euros sur la table pour assurer la participation du pays à Dubaï 2020. Faisant fi de quelques voix qui jugeaient dispendieux d’investir autant dans ce rendez-vous.

Le 20 octobre 2020 à Dubaï, c’est la planète qui se donne rendez-vous pour cette Exposition universelle à laquelle doivent prendre part 200 pays autour de la thématique « Connecter les esprits, construire le futur ».

Les organisateurs planifient la venue de quelque 25 millions de visiteurs au cours des six mois d’activités. En général, Monaco, reçoit 5 % du visitorat, ce qui laisse espérer plus d’un million de passages dans le pavillon rouge et blanc qui sera situé dans la zone « opportunités » du site de 4,38 km2 choisi à Dubaï pour installer l’exposition.

Opportunités, l’équipe de Monaco Inter Expo a pris le mot au pied de la lettre pour proposer aux visiteurs une expérience à 360 degrés des atouts de la Principauté. « À Dubaï nous voulons montrer les multiples facettes de la Principauté, sortir des clichés », souligne Albert Croési, commissaire général du pavillon qui espère fédérer autour du projet toutes les bonnes volontés nationales. Et c’est bien parti. De nombreux partenaires institutionnels sont déjà entrés dans la danse pour prendre part à l’aventure.

Sur la parcelle de 1 700 m2 qui lui a été allouée, Monaco a choisi de faire dans l’exemplarité. Le bâtiment en forme de diamant sera fidèle aux valeurs environnementales du pays en usant de technologies pour limiter son empreinte environnementale.

Au terme d’un concours, c’est le projet de l’architecte Olivier Deverini, associé à l’agence Facts and Fiction, qui a collé au mieux au cahier des charges. Leur pavillon diamant sera serti de panneaux photovoltaïques qui permettront un bilan production-consommation électrique proche de zéro.

Dans sa conception, l’idée aussi est de penser le recyclage des matériaux utilisés. « Les panneaux photovoltaïques, par exemple, auront une deuxième vie », promet Albert Croési. Les eaux grises seront recyclées et le jardin autour du bâtiment sera coplanté de pins, oliviers et succulents venus des serres du Jardin exotique.

Chaque pays, au cours d’une Exposition universelle, a à cœur de faire briller ses atouts. Les visiteurs verront en quelques minutes tous ceux de la Principauté. La première salle, le bien nommé Jardin des opportunités, mettra en avant, avec des installations interactives, l’art, les projets scientifiques, la recherche, la protection de la biodiversité, l’innovation et la technologie du pays. Au visiteur ensuite de se diriger vers une salle pour une immersion kaléidoscopique à 360 degrés pour comprendre l’identité de la Principauté, son histoire et ses valeurs.

À l’étage, accessible depuis « le chemin de la Porte neuve », le pavillon abritera un espace VIP et une salle polyvalente dédiée à des projets événementiels. Les Ballets de Monte-Carlo et l’orchestre des Musiciens du Prince, par exemple, sont d’ores et déjà au programme de l’exposition prévue du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021, pour venir se produire à Dubaï.

Une boutique et un restaurant compléteront l’ensemble avec la touche munegu, jusque dans les détails. Puisque c’est Pauline Ducruet qui dessinera les tenues du staff du pavillon. Un staff qu’Albert Croési espère national, avec un recrutement de jeunes Monégasques prochainement lancé pour prendre part au projet.

À 600 jours de l’ouverture de Dubaï 2020, l’heure est aujourd’hui au gros œuvre. Les travaux de construction du bâtiment doivent démarrer en août, pour mettre en action dès la fin 2019 les panneaux photovoltaïques qui produiront d’emblée de l’énergie pour compenser la consommation électrique au cours des six mois de fonctionnement du pavillon.

Manuel Vitali / Dir. Com.
Le bâtiment en forme de diamant brut sera alimenté avec des panneaux photovoltaiques.	(Repros Monaco Inter Expo)
Les visiteurs découvriront les engagements de Monaco dans divers domaines.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.