Rubriques




Se connecter à

L'Iran se dévoile en photos à Beausoleil

La prochaine soirée du Club des reporters aura lieu le mercredi 3 février à 20 h 45, en Salle 93.

Sony ITH Publié le 28/01/2016 à 05:14, mis à jour le 28/01/2016 à 05:14
Jeunes gens prenant du bon temps, non pas sur une barque, mais un plancher suspendu au-dessus du torrent, dans le vallon. (DR)

La prochaine soirée du Club des reporters aura lieu le mercredi 3 février à 20 h 45, en Salle 93. Au programme : la présentation d'un voyage en Iran en photos numériques et vidéo sur grand écran, le tout commenté en direct par le ou les auteurs.

Patrice et Patricia Gambini invitent le public à partager leur découverte de l'Iran, un voyage qu'ils ont effectué en mai dernier, à travers quelques scènes, quelques portraits. Deux fois plus grand que la France, l'Iran est un pays fait de paradoxe et de contradictions. Dans les rues des grandes villes, il est possible de croiser des femmes couvertes de la tête aux pieds d'un long tchador noir, ou des jeunes filles qui suivent la dernière mode, maquillées à outrance. Le même contraste vestimentaire se retrouve chez les jeunes hommes.

 

En Iran, la vie quotidienne s'articule de manière très différente entre la vie publique et la vie à l'intérieur des murs de la maison.

C'est l'occasion de découvrir un pays entre tradition et modernité, les villes de Chiraz, Tabriz, Ispahan, et Téhéran, mais aussi les vestiges du passé à savoir les ruines de Persépolis, du château d'Alamut ou de la secte des assassins.

La soirée se terminera par un pot de l'amitié offert par Beausoleil Ciné Photo Club. L'entrée est gratuite et pour tout public.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.