“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’Hospice Saint-Julien, théâtre du Concert en terre insolite

Mis à jour le 02/12/2019 à 10:21 Publié le 02/12/2019 à 10:21
Un concert accueilli avec fierté par la nouvelle directrice de cette antenne locale de cet IEP, Yasmina Touaïbia, accompagnée pour l’occasion par deux membres de son équipe Lamiss Azab et Crystal Paris.
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

L’Hospice Saint-Julien, théâtre du Concert en terre insolite

Parapluie et imperméable étaient de rigueur, hier matin, pour les nombreux Mentonnais qui ont répondu à l’invitation au voyage proposée par le Conservatoire de Menton.

Parapluie et imperméable étaient de rigueur, hier matin, pour les nombreux Mentonnais qui ont répondu à l’invitation au voyage proposée par le Conservatoire de Menton.

Rendez-vous était donc donné à 10h à l’arrêt de bus « Bastion » pour un nouveau « Concert en Terre Insolite ».

Deux cents mélomanes

Direction l’Hospice Saint-Julien et plus particulièrement le campus de Science Po Méditerranée pour près de deux cents mélomanes de tous âges venus spécialement pour l’occasion.

Malgré la pluie qui s’était comptée au nombre des invités, cette « joyeuse troupe » emboîta le pas du directeur du Conservatoire de Menton, Paul-Emmanuel Thomas, qui « bon pied, bon œil » l’emmena à destination !

Au programme de ces réjouissances musicales : « Bach & Bartók ».

Et c’est devant un auditoire, tout autant excité par « l’insolite » qu’impatient d’écouter le programme annoncé, que les violonistes Stéphanie Perrone et Marc Zorgniotti ont interprété un florilège de pièces issues des répertoires de ces deux figures emblématiques de la musique classique.

Ainsi, les sonates n°1 (Adagio, Fuga) et 2 (Andante, Fuga) extraites de 6 Sonates et Partitas de Bach (arrangement pour 2 violons par Willem Kes) et une vingtaine de duos tirés de « 44 Duos pour 2 violons » de Béla Bartók furent admirablement interprétés par les deux artistes du moment.

Un tonnerre d’applaudissements salua au terme de cette représentation d’une heure la performance et le talent de ces deux professeurs du conservatoire.

Effectivement, ce retour sur les bancs d’école a quelque chose de vraiment insolite !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.