“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’avocate de Dmitry Rybolovlev à la tête de l’association des Amis des Ballets de Monte-Carlo

Mis à jour le 03/08/2015 à 09:40 Publié le 03/08/2015 à 09:00
Tetiana Bersheda est la nouvelle présidente des Amis des Ballets de Monte-Carlo.

Tetiana Bersheda est la nouvelle présidente des Amis des Ballets de Monte-Carlo. Frank Mentha

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’avocate de Dmitry Rybolovlev à la tête de l’association des Amis des Ballets de Monte-Carlo

L’avocate de Dmitry Rybolovlev vient d’être nommée à la tête de l’association des Amis des Ballets de Monte-Carlo. Elle entend ainsi aider la compagnie, l’académie et le festival de danse

L’avocate de Dmitry Rybolovlev vient d’être nommée à la tête de l’association des Amis des Ballets de Monte-Carlo. Elle entend ainsi aider la compagnie, l’académie et le festival de danse

Leur nom est davantage lié au football qu'à la danse. Mais Dmitry Rybolovlev, le patron de l'AS Monaco, et son avocate Tetiana Bersheda s'investissent aussi pour la danse, au travers de l'association des amis des Ballets de Monte-Carlo.

Le 2 juin, l'avocate du milliardaire russe a été élue en assemblée générale. Elle succède à Élisabeth Bréaud, aujourd'hui présidente d'honneur.

Quelles sont vos motivations ?

La danse est ma passion. Monaco me donne l'opportunité unique de m'investir dans les ballets. Il existe très peu de capitales où la culture chorégraphique est aussi prégnante. Peut-être Moscou, Saint-Pétersbourg, New York, Paris, Londres et Hambourg.

Et Monaco s'inscrit, pour vous, dans cette tradition chorégraphique ?

Évidemment ! La compagnie de Jean-Christophe Maillot se distingue par son propre univers et, en même temps, est dans la continuité de Serge de Diaghilev, à la fois riche en créations, cosmopolite et ouverte aux autres. En créant en 1985 les Ballets de Monte-Carlo, la princesse de Hanovre a permis de présenter de nombreuses créations originales, récompensées pas les prix internationaux les plus prestigieux, et d'accueillir les chorégraphes les plus talentueux. Avec près de quarante ballets créés à Monaco, Jean-Christophe Maillot a offert un répertoire qui lui permet d'être acclamée dans le monde entier.

Quels sont vos principaux objectifs ?

Je souhaite poursuivre le travail d'Élisabeth Bréaud concernant la reconversion des danseurs pour tenir compte de la brièveté de leur carrière. Il est aussi nécessaire de développer de nouveaux projets pour soutenir la danse dans la Principauté et permettre aux membres de l'association de se rapprocher de la compagnie des Ballets de Monte-Carlo.

D'autres ambitions ?

Nous avons plusieurs projets, principalement pour la compagnie mais aussi pour l'Académie de danse et le Monaco Dance Forum. L'association a pour vocation de réunir les mécènes qui souhaitent contribuer à l'excellence des Ballets de Monte-Carlo.

Des idées aussi pour les jeunes de l'Académie de danse Princesse-Grace ?

Nous pouvons faire beaucoup de choses sans nécessairement avoir un gros budget : payer des billets d'avion pour que les jeunes retrouvent leur famille à Noël ou encore renforcer les liens entre les élèves et les résidents étrangers à Monaco dont certains pourraient "parrainer" un ou une élève de leurs pays d'origine respectifs.

Qu'allez-vous proposer concrètement aux membres ?

Les membres de l'association recevront régulièrement les dernières actualités de la danse. Ils continueront à être invités aux Imprévus à l'Atelier des Ballets. Les plus passionnés pourraient devenir membres du Cercle Diaghilev : outre l'accueil VIP, les places réservées dans le "carré d'or" pour des spectacles, des invitations aux cocktails et dîners de gala, il leur sera possible d'assister à certaines répétitions, d'échanger directement avec Jean-Christophe Maillot et de visiter les ateliers de costumes et de décors. Parmi d'autres privilèges, ils seront invités à suivre la compagnie au cours de voyages exceptionnels mêlant danse et culture.

Les Amis des Ballets vont-ils soutenir financièrement la compagnie ?

La levée de fonds fait partie de notre vocation. Nous venons par exemple d'offrir un cocktail dans les Jardins du Château de Versailles qui a programmé Roméo et Juliette les 23 et 24 juin. Mais notre principale action, cette année, sera le financement quasi-complet d'une tournée à Cuba en octobre. Une vingtaine de membres de l'association se joindront à la compagnie pour participer à un programme de quatre jours qui inclura, entre autres, un dîner suivi par un concert du mythique Buena Vista Social Club offert par Dmitry Rybolovlev à tous les membres des Ballets de Monte-Carlo.

C'est un projet énorme. Qui finance ?

Quelques mécènes privés et les membres du Cercle Dighilev. À partir de l'année prochaine, nous établirons aussi des partenariats avec des entreprises. Le patron de l'AS Monaco est un membre particulièrement investi… Il est vrai que Dmitry Rybolovlev admire le travail de Jean-Christophe Maillot et s'est engagé à soutenir l'association qui ne vit que par ses membres. J'invite tous ceux qui souhaitent participer au rayonnement de la compagnie non seulement à Monaco mais aussi à l'étranger à nous rejoindre et vivre ensemble notre amour pour la danse.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.