L’architecture Art Déco s’expose au Patrimoine

Si vous aimez votre ville et l’architecture, foncez voir cette exposition à l’Hôtel d’Adhémar de Lantagnac, montée par le service du Patrimoine jusqu’au 19 décembre.

Article réservé aux abonnés
Publié le 13/11/2019 à 10:06, mis à jour le 13/11/2019 à 10:06
Menton abrite quelques belles réalisations d’architecture Art déco.	(DR)
Menton abrite quelques belles réalisations d’architecture Art déco. (DR)

Si vous aimez votre ville et l’architecture, foncez voir cette exposition à l’Hôtel d’Adhémar de Lantagnac, montée par le service du Patrimoine jusqu’au 19 décembre. Avant la Première Guerre mondiale, l’architecture mentonnaise reste profondément marquée par les styles de la Belle Époque, déclinés en régionalismes et classicisme.

Nous sommes encore dans cette période faste, où la noblesse et la haute bourgeoisie restent attachées aux formes classiques.

L’influence de l’Art nouveau est pratiquement inexistante à Menton. Elle est limitée à des éléments de décorations (frises ou ferronneries) qui permettent de moderniser un bâtiment plus ancien.

 

La Condamine et rue Guyau

L’architecture Art déco est, en revanche, bien présente à Menton, par quelques éléments remarquables. Il s’agit pour la plupart de constructions de l’entre-deux-guerres. Le quartier de la Condamine et la rue Guyau, dont l’urbanisation se place au début du XXe siècle et pendant l’entre-deux-guerres, ont l’originalité de présenter quelques belles réalisations d’architecture Art déco, parmi lesquels Le Dieppedale ou l’immeuble au 16 rue Édouard VII.

Le Casino Séassal et le cinéma Eden sont également deux exemples intéressants d’utilisation de ce style architectural pour offrir une vitrine contemporaine à des lieux de loisirs.

Si différents architectes ont fait la promotion de ce style, un nom revient souvent celui d’Henri Cerutti-Maori, le fils du fresquiste Guillaume.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.