“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Jean-Charles Curau: "à Monaco, la culture est un levier économique"

Mis à jour le 02/01/2012 à 06:43 Publié le 05/12/2011 à 07:00
Les membres du Club éco de Monaco-Matin ont évoqué cet atout majeur qu’est la culture dans le superbe cadre du Café LLorca du Grimaldi Forum.

Les membres du Club éco de Monaco-Matin ont évoqué cet atout majeur qu’est la culture dans le superbe cadre du Café LLorca du Grimaldi Forum. (Photos E. Dulière)

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Jean-Charles Curau: "à Monaco, la culture est un levier économique"

Plus qu'un pôle d'attractivité, à Monaco, la culture est un levier économique ». D'une formule, Jean-Charles Curau, directeur des affaires culturelles de la Principauté, a tout dit. Ou presque. Quand, en France, la culture est toujours considérée comme « coûteuse », comme une « variable d'ajustement budgétaire » ou comme un « jouet réservé à une certaine élite », Monaco en fait l'un des piliers de son développement. Un atout. Pas un surcoût. À telle enseigne que, depuis 150 ans, le mécénat irrigue la vie culturelle du Rocher.

Plus qu'un pôle d'attractivité, à Monaco, la culture est un levier économique ». D'une formule, Jean-Charles Curau, directeur des affaires culturelles de la Principauté, a tout dit. Ou presque. Quand, en France, la culture est toujours considérée comme « coûteuse », comme une « variable d'ajustement budgétaire » ou comme un « jouet réservé à une certaine élite », Monaco en fait l'un des piliers de son développement. Un atout. Pas un surcoût. À telle enseigne que, depuis 150 ans, le mécénat irrigue la vie culturelle du Rocher.

Soutien des patrons

Mieux encore ! Si, à Monaco, la culture tend à l'excellence, elle se veut avant tout... populaire ! La preuve : « Le coût du fauteuil est ici le plus bas d'Europe », assure Jean-Charles Curau.

Pour Axel Hoppenot, directeur marketing de la SBM, l'équation est simple : «Ce sont les frissons, les surprises et le plaisir d'une bonne programmation qui remplissent nos chambres d'hôtels ».

Michel Dotta, le président de la CDE, confirme qu'il est naturel pour les entreprises monégasques de soutenir la culture.

Enfin, la relève semble assurée. Tony Guillemot, président 2012 de la Jeune chambre économique de Monaco, a indiqué lors du débat que la JCE venait « de créer une commission art et culture pour faire découvrir des manifestations culturelles à des jeunes de la Principauté. Et pour promouvoir l'attractivité de Monaco au sens large ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.