"Je veux libérer quelque chose": Jean-Luc Lemoine se livre avant les Sérénissimes de l'humour à Monaco

Les Sérénissimes de l’humour débarquent à Monaco du 15 au 19 mars. Jean-Luc Lemoine sera de la partie avec son dernier spectacle : Brut.

Article réservé aux abonnés
Élodie Charrière (echarriere@nicematin.fr) Publié le 08/03/2022 à 16:06, mis à jour le 08/03/2022 à 13:59
Jean-Luc Lemoine sera aux Sérénissimes de l’humour, à Monaco, le 17 mars. (DR) Pascal Ito

Il vous attend jeudi 17 mars au Grimaldi Forum, à Monaco, à l’occasion des Sérénissimes de l’humour. À 20 heures tapantes. Sans filtre, sans tabou, sans artifice. Brut. Impudique, impoli, incorrect. En voilà un spectacle surprenant!

Jean-Luc Lemoine remonte sur scène et ose. Ici, on ne prend pas de pincettes, on parle de thématiques qui fâchent avec humour, légèreté et autodérision.

Après avoir listé bon nombre de sujets sensibles à éviter sur scène pour ne pas tendre le public, Jean-Luc Lemoine s’exclame: "Bon, OK! Et bien je vais parler de tout ça", raconte-t-il au bout du fil, en riant.

Une prise de risque, un défi fou. Mais un spectacle qu’il "aime énormément".

Sujets sensibles

Ce qui lui plaît le plus, c’est surtout "la liberté d’expression".

 

Incertain de l’avenir, dans une époque imprévisible où il faut vivre au jour le jour, l’humoriste ne veut pas avoir de regrets: "J’avais besoin de dire tout ce que j’avais envie de dire. Tout ce que je m’étais toujours interdit. Et y aller à fond!"

Jean-Luc Lemoine ne se voit pas comme un donneur de leçon. En réalité, il déteste ça. "Mon but, mon objectif, c’est de pointer du doigt des sujets qui sont hautement inflammables aujourd’hui dans le discours public. Donner un point de vue, éventuellement amener à réfléchir et pouvoir en discuter après. Je veux provoquer et libérer quelque chose chez le public", explique-t-il.

Sur scène, là où il se sent réellement à sa place, Jean-Luc Lemoine voit son spectacle comme un cadeau qu’il partage avec ses spectateurs. "Ça libère beaucoup de personnes. Ils viennent me voir en me disant: ‘‘Je ne pensais pas qu’on pouvait encore rire de ça’’". Et ça fait du bien, on dirait.

Durant une heure vingt de show, le comédien parle de sexisme, véganisme, terrorisme, tout ce qui termine par "isme", mais aussi de sexe ou encore de politique. Il monte crescendo et met les pieds dans le plat.

Timsit, Vigneaux, Magdane...

> Mardi 15 mars : Patrick Timsit, Adieu... Peut-être. Merci... C’est sûr.
> Mercredi 16 mars : Caroline Vigneaux.
> Jeudi 17 mars : Jean-Luc Lemoine, Brut.
> Vendredi 18 mars : plateau multi-artistes avec David Azencot, Doully, Félix Dhjan, Gérémy Crédeville et Sebastian Marx.
> Samedi 19 mars : Roland
Magdane, Histoire de fou.

Les Sérénissimes de l’humour, du 15 au 19 mars, à 20 h. Au Grimaldi Forum (10, avenue Princesse-Grace), à Monaco. Tarifs : 42 euros, 27 euros la soirée du 18 mars.
(2€euros reversés à la Fondation Flavien).
Réservation au 00.377.99.99.30.00.
ou monaco-live-productions.com ou grimaldiforum.com

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.