“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ils veulent sensibiliser aux dangers de la route

Mis à jour le 14/01/2017 à 05:02 Publié le 14/01/2017 à 05:02
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ils veulent sensibiliser aux dangers de la route

Auprès des enfants ou des adultes, la Prévention routière mène, toute l'année, des actions de sensibilisation à la bonne conduite, de concert avec la Sûreté, le gouvernement ou l'ACM

Leur mission : l'anticipation. C'est inscrit dans leur ADN. Toute l'année, la Prévention routière monégasque, de concert avec la Sûreté publique, la direction de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports et l'Automobile club de Monaco sensibilisent aux dangers de la route.

La Prévention routière, qui a récemment tenu son assemblée générale, est revenue sur ces actions menées tout au long de l'année. « Essayer de faire prendre conscience aux gens des dangers de la route », résume Fernand Hilaire, chargé de la communication.

Les enfants et les adultes

Il y a d'abord un gros travail dans les écoles. Dès le CP, les premières notions sont inculquées, comme l'art et la manière de traverser la route. 800 élèves suivent un travail avec le vélo, qui se termine par un grand concours, et permet d'apprendre les principes du code de la route. Vélo qui revêt d'ailleurs une importance particulière : « Il y a de moins en moins d'enfants qui font du vélo, explique Marie-Pierre Ferriol, secrétaire générale de la Prévention routière monégasque, également agent de la Sûreté publique, chargée de l'unité de police Jeunesse et Prévention. Des parents décident d'équiper leurs enfants d'un scooter alors qu'ils n'ont jamais eu d'expérience du vélo. Il faut prendre conscience qu'il faut préparer très tôt les enfants aux notions d'équilibre. »

Après, la prévention continue. Collégiens et lycéens sont aussi sensibilisés aux dangers de la conduite sous l'emprise de stupéfiants ou de l'alcool.

Et chaque année, la Prévention routière monégasque forme et accompagne quatre enfants au concours européen d'éducation routière organisé par la Fédération internationale de l'automobile.

Un autre travail concerne les adultes. La structure intervient aussi dans des entreprises. Ou en prison. Toujours en suivant les mêmes préceptes, toujours en restant dans l'explication. Comme avec ces simulateurs de SMS au volant. Comportement dangereux, qui allonge le temps de réaction.

D'autres outils permettent de calculer le taux d'alcoolémie en fonction du poids, du nombre de verres et de la nourriture avalés, entre autres paramètres… Histoire de bien prendre conscience des effets de l'alcool. Il y a aussi des actions ponctuelles, comme les campagnes lumière et vision, qui sont aussi l'occasion de sensibiliser conducteurs et piétons.

Un grand colloque sur la sécurité routière ?

Toutes ces actions, la Prévention routière monégasque va les poursuivre. Et ses membres formulent un souhait : ils veulent organiser un grand colloque sur la sécurité routière, comme cela avait été le cas il y a plusieurs années. Une autre manière de faire de la prévention et de sensibiliser aux dangers de la route.

En attendant, Marie-Pierre Ferriol et Fernand Hilaire rappellent les bonnes règles à suivre, sur la route. Ne pas consommer d'alcool avant de prendre le volant. Respecter les limitations de vitesse. Rester vigilant. De bonnes règles de prévention qu'il faut toujours rappeler.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.