“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Il reste des places pour le concert anniversaire

Mis à jour le 13/03/2018 à 05:09 Publié le 13/03/2018 à 05:09
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il reste des places pour le concert anniversaire

Le spectacle « Éléments » sera donné trois fois ce mercredi, en l'honneur des 60 ans du souverain. Des places gratuites sont toujours disponibles pour la représentation de 21 h 45

Ce mercredi 14 mars, le prince Albert II fêtera son soixantième anniversaire. À l'initiative du diocèse de Monaco, un concert inédit constituera le temps fort public de cet anniversaire. Baptisé « Éléments », ce spectacle multisensoriel sera présenté demain en la cathédrale. Et il reste encore quelques places gratuites pour la séance de 21 h 45.

Décliné sous forme de cinq tableaux évoquant tour à tour la terre, l'eau, le feu, l'air puis le céleste, « Éléments » a été conçu comme un spectacle sensoriel de 30 minutes, immergeant le spectateur dans une succession d'environnements reconstitués et projetés sur les reliefs de l'intérieur de la cathédrale. Dont tous les bancs seront, une fois n'est pas coutume, tournés vers l'orgue.

Au total, quelque 150 musiciens et chanteurs professionnels de la Principauté prennent part au projet.

Les billets pour la troisième et ultime représentation de ce spectacle (mercredi à 21 h 45) sont à retirer en mairie, aujourd'hui, sur présentation d'une pièce d'identité monégasque ou d'une carte de résident, de 9 h à 16 h.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.