“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Grace of Monaco : tournage dès septembre ?

Mis à jour le 20/08/2012 à 11:21 Publié le 20/08/2012 à 07:07
La princesse Grace en 1960, dans son bureau au Palais. Le long-métrage d'Olivier Dahan (La Môme ) se concentrera sur cette époque de sa vie, alors que la jeune femme quitte sa carrière d'actrice pour embrasser le rôle de mère, d'épouse et de princesse. Le tout sur fond de crise institutionnelle avec la France…

La princesse Grace en 1960, dans son bureau au Palais. Le long-métrage d'Olivier Dahan (La Môme ) se concentrera sur cette époque de sa vie, alors que la jeune femme quitte sa carrière d'actrice pour embrasser le rôle de mère, d'épouse et de princesse. Le tout sur fond de crise institutionnel... Palais princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Grace of Monaco : tournage dès septembre ?

Les premiers plans en extérieur pourraient être filmés en Principauté dans moins d’un mois. Nicole Kidman incarnera la princesse ; Tim Roth serait en lice pour le rôle de Rainier III.

Les premiers plans en extérieur pourraient être filmés en Principauté dans moins d’un mois. Nicole Kidman incarnera la princesse ; Tim Roth serait en lice pour le rôle de Rainier III

Les premiers plans en extérieur pourraient être filmés en Principauté dans moins d’un mois. Nicole Kidman incarnera la princesse ; Tim Roth serait en lice pour le rôle de Rainier III.

Hollywood fait son retour à Monaco. En septembre, une superproduction posera ses caméras en Principauté. Un film autour de la vie de la princesse Grace, Grace of Monaco. Le projet est en préproduction depuis de nombreux mois, entre négociations avec les autorités monégasques et choix des équipes. Sur un scénario d'Arash Amel, le long-métrage sera réalisé par un Français, Olivier Dahan, auteur du film La Môme,qui revenait sur le destin d'Édith Piaf.

Pour Grace of Monaco, l'idée ne semble pas être de raconter la vie de la princesse Grace, mais de se concentrer sur un épisode. L'action se situera en 1962, en pleine crise institutionnelle avec la France. La jeune femme, mère de deux enfants, apprend pas à pas son rôle d'épouse et de princesse, tout en faisant une croix définitive sur sa carrière d'actrice.

Un casting encore mystérieux

Le tournage devrait se dérouler entre le 15 septembre et le 20 décembre et partagera son temps entre Monaco et la Belgique (pour les scènes intérieures). En Principauté, le travail sera de récréer dans les rues l'ambiance de 1960, dans un pays qui a beaucoup changé en cinquante ans.

Côté distribution, le choix de l'Australienne Nicole Kidman pour se fondre dans le personnage de la princesse a été annoncé lors du dernier Festival de Cannes. L'actrice étudierait son futur rôle depuis de nombreuses semaines.

Le choix de Kidman, âgée de 45 ans, pour incarner la princesse Grace de 1962 - qui avait à l'époque 33 ans - a pu surprendre, mais la rousse incendiaire, coutumière des performances d'actrice, devrait bien remplir le contrat.

Pour le reste, le casting reste mystérieux. On sait que l'Espagnole Paz Vega campera Maria Callas. Ici et là, on entend que Tim Roth pourrait incarner le prince Rainier III.

Les castings pour trouver les deux bambins qui joueront les enfants du couple princier, Caroline et Albert, sont en cours de finalisation. Des rôles symboliques, sans beaucoup de texte, principalement pour des scènes de famille.

Le film, au budget estimé de 30 millions de dollars (24 millions d'euros) selon le site Imdb, devrait sortir en 2014.

CéDRIC VERANY

cverany@monacomatin.mc


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.