“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Frédéric Beigbeder lauréat du prix de la Petite Maison 2020

Mis à jour le 22/10/2020 à 07:50 Publié le 22/10/2020 à 07:50
Frédéric Beigbeder, en 2014, à Nice.
Photo Richard Ray
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Frédéric Beigbeder lauréat du prix de la Petite Maison 2020

Le prix littéraire de la Petite maison 2020 a été décerné à Frédéric Beigbeder pour L’Homme qui pleure de rire (Grasset).

L’écrivain, critique littéraire, animateur de télévision et réalisateur, devait recevoir son prix ce jeudi soir, au cours d’une cérémonie intimiste, restrictions sanitaires obligent.

Mais en raison de ces restrictions revues à la hausse, il a été décidé de reporter l’événement à une date restant à fixer.

Ce prix, créé par Nicole Rubi, patronne du restaurant le plus people de Nice en 2017, récompense un roman français paru dans l’année.

Pour cette édition, neuf autres auteurs avaient été sélectionnés: Sonia Barukh (Envole-moi chez Albin Michel), Nina Bouraoui (Otages, Lattès), Pauline Klein (La Figurante, Flammarion), Alain Mabanckou (Huit leçons sur l’Afrique, Grasset), Jean Le Gall (L’Île introuvable, Laffont), Morgan Sportès (Si je t’oublie, Fayard), Vanessa Spingora (Consentement, Grasset), Catherine Nay (Souvenirs, Laffont) et Joann Sfar (Le Dernier juif d’Europe, Albin Michel).

C’est le roman satirique, hilarant et désespéré de Beigbeder, sur les dérives de notre société de divertissement, qui a eu l’assentiment du jury, comme toujours, présidé par Patrick Besson et comprenant Jean-Luc Barré, Georges-Marc Benamou, Bruno de Cessole, Jacques Gantié, Sylvie Le Bihan, Jemia Le Clezio, Éric Fottorino, Éric Neuhoff, Vanessa Schneider, Henry-Jean Servat, Anne-Sophie Stefanini, Laura Tenoudji-Estrosi et Ulrich Wickert.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.