“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Fête nationale: les carabiniers et la Légion étrangère à l'unisson

Mis à jour le 19/11/2014 à 08:00 Publié le 19/11/2014 à 07:13
Répétition générale, hier matin sur la place du Palais, et premiers accords entre les carabiniers et les militaires de la Légion.

Répétition générale, hier matin sur la place du Palais, et premiers accords entre les carabiniers et les militaires de la Légion. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Fête nationale: les carabiniers et la Légion étrangère à l'unisson

Ils seront presque 80 musiciens de l’orchestre des Carabiniers et de la Musique de la Légion étrangère ce mercredi sur la place du Palais pour assurer le spectacle musical

Ils seront presque 80 musiciens de l’orchestre des Carabiniers et de la Musique de la Légion étrangère ce mercredi sur la place du Palais pour assurer le spectacle musical

Ne les appelez plus fanfare ! Depuis janvier dernier, la formation musicale se nomme « Orchestre des carabiniers du prince ». À la baguette, Olivier Dréan. Le chef. Et il sera pour la première fois le maestro du spectacle musical qui se donnera aujourd'hui, sur la place du Palais, au moment de la prise d'armes.

Un sacré rendez-vous doublé cette année d'une nouveauté : les carabiniers vont jouer en tandem avec la Musique de la Légion étrangère (MLE).

>>LIRE AUSSI.

Un orchestre qui fait référence en matière internationale. Et se produit partout dans le monde. « Du Chili à Moscou en passant par Windsor pour la reine Elisabeth II », énumère le lieutenant-colonel Émile Lardeux, chef de la Musique de la Légion étrangère depuis 2008.

Ensemble, les deux formations ont prévu un intermède musical d'une vingtaine de minutes. Olivier Dréan est allé à Aubagne, siège de la Légion étrangère, faire répéter les musiciens. Et mettre en scène le travail commun de presque 80 musiciens (22 carabiniers et les 55 militaires).

Chapeau melon et bottes de cuir

Le programme musical doit démarrer avec une pièce pour tambour écrite par un membre de l'orchestre des carabiniers, Jérémy Formosa. Au menu aussi, une partie plus légère avec une reprise du thème de Chapeau melon et bottes de cuir, une partie à la cornemuse et un morceau mettant en valeur les cuivres des carabiniers.

Puis, le répertoire, à midi, sera plus militaire. Ce qui est notamment la marque de fabrique de la Musique de la Légion étrangère, dont elle fait montre chaque 14-Juillet sur les Champs-Élysées à Paris.

>>LIRE AUSSI.

C'est en effet la seule formation musicale à avoir le droit de descendre les 1,8 kilomètre des Champs avec le pas lent qui fait sa spécificité. Là, sur la place du Palais, la marche sera moins longue. Mais tout aussi rythmée.

Voilà quelques décennies que la Légion ne s'est plus produite en Principauté. Une raison de plus de monter écouter la revue sur le Rocher ce matin !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.