“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Et Aston Martin inventa le voyage dans le temps

Mis à jour le 10/11/2018 à 05:22 Publié le 10/11/2018 à 05:22
D'une couleur incroyablement tendance, cette DB6 est sans doute la mieux restaurée de toutes, dans sa robe Yellow Bahama.

Et Aston Martin inventa le voyage dans le temps

Une exposition exceptionnelle de véhicules de collection, véritablement remis à neuf, a eu lieu à la Collection privée des voitures du Prince. L'occasion de découvrir ces bolides comme à l'époque

Quelque part dans les locaux de la Collection privée de voitures du prince Albert II, il y a un étonnant appareil. C'est sûr et certain, les locaux de Fontvieille abritent une machine à voyager dans le temps.

ça pourrait expliquer la présence des incroyables bolides de la maison Aston Martin, qui sautent aux yeux, à peine entré dans le hall.

DB 2/4 Drop-head coupé de 1954, DB 4 Saloon de 1961, DB5 Vantage Saloon de 1965, DB6 Vantage Saloon de 1969… des trésors qu'on jurerait directement sortie des usines de la marque ailée.

C'est d'ailleurs presque le cas. Elles sortent des ateliers Aston Martin Works, en charge de la restauration des véhicules anciens. « Elles ont été remises exactement dans l'état où elles étaient quand elles sont sorties d'usine à l'époque » explique Eric Althaus, président de Althaus Luxury Yachting à l'origine de l'événement.

Voyage des sens

C'est donc un travail de fourmi, un travail d'antiquaire, un travail d'archiviste, un travail d'artiste, un travail de fou qui a été accompli ici, et que l'on peut voir sur les quelques écrans qui ont été disposés autour des petits bijoux (qui sont à vendre entre 500 000 et 1 million d'euros).

Approcher de telles merveilles est une vraie expérience sensorielle. Yellow Bahama, Carribean Pearl… les couleurs portent des noms qui font rêver et invitent au voyage. Le bruit des portières interpelle l'oreille. Et l'odeur bouleverse les repères pour nous transporter dans une autre époque. Une époque où les cuirs étaient traités différemment. C'est la fierté de Matthew Davenport-Simpson, de l'équipe des ventes, et qui parle de ces merveilles avec une passion viscérale : « Nous utilisons les cuirs Connolly, qui sont les mêmes que ceux utilisés lors de la fabrication d'origine. Pour le reste des pièces, nous avons tous les plans, toutes les références dans nos archives. Et si certaines pièces ne se fabriquent plus, nous trouvons des artisans de talent pour les refaire. Nous trouvons toujours une solution. »

Cette DB2 a 64 ans, et est aussi belle qu'à sa sortie d'usine !
Cette DB5 a été vue dans un James Bond.
Les intérieurs ont été refaits à l'identique, jusqu'au moindre interrupteur.
Restaurée de fond en comble.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct