“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Elle distille sur le web, l’art de vivre à la monégasque

Mis à jour le 02/05/2019 à 10:02 Publié le 02/05/2019 à 10:02
Depuis 2015, le blog My Little Monaco propose des bonnes adresses et des portraits de femmes de la Principauté.

Depuis 2015, le blog My Little Monaco propose des bonnes adresses et des portraits de femmes de la Principauté. Jean-François Ottonello

Elle distille sur le web, l’art de vivre à la monégasque

Avec son blog My Little Monaco, Agathe, ex-responsable de ressources humaines teste et compile ses coups de cœur et ses bonnes adresses pour les visiteurs de la Principauté

À quoi ressemble la nouvelle exposition de la Cultural Gallery ? Quelles activités proposer à ses enfants pendant les vacances ? Qui est le chef espagnol qui prendra les commandes de l’hôtel Métropole cet été… Autant de questions qui trouvent leurs réponses en ce moment dans les articles du blog My Little Monaco.

Derrière ces lignes publiées on line se cache Agathe, une résidente depuis dix ans qui a choisi, en 2015, de partager ses coups de cœur gastronomiques, artistiques ou esthétiques glanés en Principauté.

Agathe, c’est un prénom d’emprunt que cette juriste de formation s’est choisi. « Agathe a toujours été un prénom que j’apprécie. Avec mon mari, nous l’avions gardé pour appeler notre deuxième enfant si c’était une fille… et ce fut un garçon ».

Carnet d’adresses

À défaut de le donner à sa progéniture, ce prénom devient donc le pseudo sur les réseaux de cette ex-responsable de ressources humaines dans un family office monégasque.

Un job très sérieux qu’elle a mis entre parenthèses pour élever ses deux enfants de six et quatre ans. Et son statut de blogueuse est né aussi dans cet intervalle. « J’ai toujours eu envie de faire quelque chose de personnel, j’ai saisi cette opportunité d’avoir un peu plus de temps libre pour compiler mes coups de cœur ».

Une opportunité suggérée après une perte. Celle d’un carnet en papier dans lequel Agathe notait et conservait les cartes et bonnes adresses qu’elle appréciait. Elle consigne alors tout sur son ordinateur… et l’idée du blog s’impose. « J’ai alors eu envie de développer pour la Principauté, comme un carnet d’adresses, en donnant des conseils pour des gens qui viendraient à Monaco et qui voudraient découvrir l’art de vivre à la monégasque ».

En parallèle, Agathe a aiguisé sa plume et son œil (elle suit d’ailleurs des cours de photographie au Pavillon Bosio) pour alimenter et illustrer son blog en articles et images où elle explique ne parler que de ce qu’elle aime. « J’aime raconter mes expériences et l’histoire derrière les lieux. Il y a une histoire humaine derrière chaque adresse. Finalement, j’en reviens à mon premier métier de RH, mettre en valeur les talents ».

Se dévoiler un peu mais pas trop

Du club bouliste à l’hôtel de Paris, Agathe teste, détaille, donne son avis, synthétise. Ce qu’elle a appris à maîtriser avec le temps, « car j’ai loupé le concours d’avocat justement à cause de la synthèse », sourit-elle.

Ses derniers coups de cœur ? La nouvelle décoration du Novotel, la réouverture de Coya, le One Monte-Carlo et son restaurant Mada One.

Des goûts qui la décrivent un peu. Mais pas trop. La démarche peut paraître paradoxale, mais Agathe ne cherche pas à se mettre en scène sur son blog, au contraire de beaucoup de ses « consœurs ». « Je mets peu, voire pas de photos de moi. C’est pour ça que j’ai choisi un pseudo pour pouvoir écrire plus librement, de façon décomplexée ».

Pour donner le change, elle parle des autres via une collection de portraits de femmes qui compose le blog, où les interviewées partagent elles aussi leurs bonnes adresses. Une manière de tisser un réseau My Little Monaco qui a la volonté de faire référence dans le domaine. Et Agathe réfléchit d’ailleurs à l’élaboration d’un guide sur la Principauté, cette fois version papier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct